Nantes : la mosquée du quartier Saint-Félix a fermé

mosquee_st_felix

08/11/2017 – 06h00 Nantes (Breizh-info.com) – Ouverte en toute discrétion pendant l’été en bas du boulevard de l’Amiral Courbet, sur les bords du très bourgeois quartier Saint-Félix, la mosquée Umar a fermé à la toute fin du mois d’octobre. Elle sera bientôt remplacée par un restaurant de cuisine « exotique », selon nos informations.

Elle était gérée par l’association musulmane du Breil (ACMB), de tendance rigoriste, qui a déjà essayé de s’implanter sans succès dans le centre-ville. Le local, pas aux normes faute de stationnement adapté, avait été récusé par la mairie après qu’une forte hostilité des riverains s’était fait jour. Le projet avait alors émergé à nouveau, quelques mois plus tard, dans le quartier saint Félix.

Le local, que un de nos lecteurs a pu visiter en septembre, n’était pas plus aux normes : dénué de sortie de secours – à part un escalier étroit et en colimaçon donnant non sur l’extérieur, mais sur un garage en-dessous, il ne pouvait en théorie pas accueillir plus de 19 personnes. Cela n’a pas empêché l’ACMB de l’aménager avec des tapis et des étagères, et même d’y organiser à plusieurs reprises des repas collectifs, ainsi que des cours d’arabe.

La présence de la mosquée dans les lieux a donné lieu, selon nos informations, à plusieurs procèdures judiciaires ;  en effet, deux appartements appartenant à divers propriétaires au-dessus ont vu leurs serrures changées et ont été squattés ; dans l’un d’eux – dont le propriétaire habite aux Etats-Unis, les affaires du restaurant ont été mises en vrac. Une voisine – qui exploitait jusque là le restaurant – est entrée en litige avec l’ACMB après avoir constaté le vol d’une partie de son matériel .

Venue réclamer des comptes, elle s’est fait insulter à plusieurs reprises, et a répondu vertement. Un des fidèles de la mosquée a porté plainte, jurant s’être fait traiter de « sale arabe ». Nous avons retrouvé un des témoins de l’algarade : « elle n’a jamais dit ça ; elle l’avait traité de misogyne, après qu’il l’a insultée à plusieurs reprises ».

Venu reprendre possession de son appartement dont la porte et les serrures avaient été changées, l’un des propriétaires de l’immeuble avait constaté chez lui que des matelas avaient été posés pour loger des fidèles qui venaient de loin ou étaient dans le besoin. De la vaisselle tirée du restaurant en-dessous était aussi dans l’appartement. « C’était inoccupé, donc ils se sont installés sans gêne »,  constate un riverain, « soulagé » que la mosquée s’en aille.

Ce contexte judiciaire plus que tendu, assorti à l’absence du respect des normes élémentaires d’accueil du public – et de changement d’affectation de l’ERP (établissement recevant du public) passé d’un restaurant à un lieu de culte ont participé à la décision de l’ACMB de quitter les lieux. Les Corans et autres tapis ont été déménagés ; le matériel de restauration vu par notre lecteur aussi.

Louis Moulin

Crédit photo : breizh-info.com
Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

  • kevin JAN

    voila un commentaire qui est tres raccord avec l edition de se prétendu journal qui n as aucun journaliste dans ses rangs mais juste des militants politiques nauséabonde. un appel au meurtre simplement fait et approuvé par quelques dizaines de faux bretons qui petent un peu plus haut que leurs fesses et se sentent pousser des ailes. vous qui etes soi disant a l ouverture du dialogue au bretons. faisons donc un referendum simple et populaire. quel breton est pour breizh info ou contribue a leur pitoyable avancée ou lesquels sont pour la fermeture de ce site hebergé a l etrangé qu il deteste tant ? dans les pour il y aura une 20 aines de boulets aigris qui vivent au passage du rsa et ne foutent rien de leur journéee contrfe des miliers de bretons. la voila la vrai information, la bretagne n est absolument pas dans vos rangs puerment pueril et fasciste.