La médecine formatée : médecins et malades face aux nouvelles technologies, par J.M Lacroix [Interview]

A LA UNE

« La médecine formatée : médecins et malades face aux nouvelles technologie » ; tel est le titre du nouveau livre du Dr Jacques Michel Lacroix. Un médecin pas inconnu peut être de nos lecteurs, puisqu’on peut lire sa prose sur Bd Voltaire, Zemag, La Nouvelle Revue Universelle, Sud-Ouest, Agoravox,

L’auteur a bénéficié d’un parcours professionnel riche et varié : médecin généraliste homéopathe en ville, urgentiste à l’hôpital, médecin de sapeurs-pompiers, chargé de mission dans l’industrie de la santé, responsable d’associations professionnelles locales et nationale, il a déjà publié 3 essais et de nombreux articles touchant au monde de la santé

Publications :

– 2009 « Quelques vérités sur la médecine française » aux Éditions Dualpha

– 2011 « Malades ce qui vous attend » aux Éditions l’Harmattan

– 2013 « La médecine interpellée » aux Éditions Apopsix

La médecine formatée est une réflexion sur la confrontation entre le médecin, le malade, et l’évolution technologique.

Les nouvelles technologies vont profondément modifier à l’avenir la manière de soigner et d’envisager la santé. Ces évolutions, ou mutations, vont s’inviter, de gré ou de force, dans la pratique médicale. Avec le développement de l’intelligence artificielle et l’utilisation quasi industrielle des Big Data, il faut s’attendre à ce que, d’une manière ou d’une autre, les robots remplacent l’humain dans de nombreuses tâches, y compris dans le domaine de la médecine.

Hélas, les médecins réagissent bien souvent avec dix ou quinze ans de retard pour adapter leurs pratiques aux changements de société, qu’ils ne voient pas venir, trop occupés à travailler « la tête dans le guidon ». Comment vont-ils affronter ces changements pour préserver leurs intérêts et ceux des malades face à cette évolution inéluctable ? Comment conserver les conditions d’une relation médecin-malade harmonieuse, sans se voir imposer des normes dictées par le seul intérêt de ceux qui veulent profiter du marché de la santé ?

Voici les questions que se pose l’auteur et auxquelles il tente de répondre dans l’ouvrage. Nous l’avons par ailleurs interrogé ci-dessous :

Breizh-info.com : Qu’appelez vous médecine formatée ?

Jacques-Michel Lacroix : Il y a quelques années encore la médecine était considérée comme une forme d’art, en ce sens que , le médecin étant celui qui détenait un savoir plus ou moins universel, devait l’adapter aux besoins du malade en l’individualisant afin qu’il corresponde, bien sur à sa pathologie, mais aussi à son mode de vie , son environnement etc. Aujourd’hui on applique plutôt des protocoles thérapeutiques, et on traite parfois plus des dossiers que des malades. Si on ajoute à cela les contingences économiques dictées par les organismes de sécurité sociale, on limite son champ d’action à des domaines normalisés et on finit par faire du médecin un effecteur parfaitement obéissant et respectueux des normes que des « experts » établissent pour lui : il est formaté.

Breizh-info.com : Les robots ne sont ils pas un formidable atout pour la médecine de  demain ?

Jacques-Michel Lacroix : Tant que les robots resteront des outils au service de l’homme, afin d’améliorer les techniques, ce sera effectivement un atout formidable. Attention à ne pas leur donner trop d’intelligence, ils pourraient nous dépasser !

Breizh-info.com : Qu’est ce que l’on verra, demain, au sein de nos hôpitaux, comme nouvelles pratiques ?

Jacques-Michel Lacroix : Bien difficile de savoir ce que seront demain les pratiques hospitalières. Il est probable que les progrès en matière de robotique feront gagner de la compétence sur le plan technique. Il est à craindre cependant que le pouvoir décisionnel des médecins diminue face à la standardisation des protocoles thérapeutiques et à l’importance des facteurs économiques imposés par les gestionnaires.

Breizh-info.com : Pourquoi parfois, les médecins refusent-t-ils d’évoluer dans leur métier ? Sont-t-ils eux même dépassés par les changements en médecine et  en science ?

Jacques-Michel Lacroix : Je ne pense pas que les médecins refusent d’évoluer, leur pratique a déjà pas mal changée au cours des 30 ou 40 dernières années, mais je crois qu’ils sont méfiants face à des nouveautés qu’on nous présente comme des révolutions thérapeutiques et qui s’avèrent parfois être plus dangereuses que prévues. Le biologique – et donc l’humain – est difficilement mis en équation. 2+2 ne font jamais 4 en médecine, mais 3.99 ou 4.01 , 4 n’est que la représentation statistique du résultat.

Breizh-info.com : En campagne notamment, la pénurie de médecin entraine bien souvent une « médecine à la chaine » (le schéma > consultations expédiées en 5 min, ordonnance, antibiotiques pour tout et n’importe quoi …). Comment y  remédier ?

Jacques-Michel Lacroix : Cette médecine à la va vite que pratiquent certains médecins, peut parfais trouver sa justification dans un surcroît de travail lié au manque de médecins dans certaines régions (déserts médicaux). Les raisons de cette pénurie sont multifactorielles, j’y consacre un chapitre. Pour retrouver une médecine de qualité il faut améliorer les conditions de travail, sur le plan humain et technique, des médecins généralistes, et repenser totalement leur rôle et éventuellement leur rémunération.

Breizh-info.com : Comment empêcher que les médecins soient réfractaires aux évolutions médicales et scientifiques, tout en les libérant de l’influence de l’industrie pharmaceutique et des marchés 

Jacques-Michel Lacroix : Le poids de l’industrie pharmaceutique est énorme. Elle intervient à tous les niveaux, études scientifiques (qu’elle est la seule à pouvoir financer), formation des médecins, actions marketing, etc. Seules des décisions politiques pourront changer les choses.

Breizh-info.com : Pourquoi avoir choisi Alain de Benoist pour préfacer votre ouvrage ?

Jacques-Michel Lacroix : Alain de Benoist écrit parfois dans Boulevard Voltaire où je publie parfois moi-même.

Propos recueillis par Yann Vallerie

La médecine formatée : médecins et malades face aux nouvelles technologie – Jacques Michel Lacroix – L’harmattan – 16,5€

La médecine formatée by Breizh Info on Scribd

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Covid-19. Professeur Raoult : « aucune différence significative » entre vaccinés et non vaccinés sur la mortalité [Vidéo]

L'année 2021, tout comme la précédente, a été marqué du sceau du Covid-19. Le directeur de l'IHU de Marseille...

L’Amérique : de la pensée biblique à la pensée unique..

La pensée unique qui ravage le monde occidental est le dernier avatar de la pensée biblique dont l’origine se...

Articles liés