Saint-Malo. Les élus de droite et du centre aux abonnés absents ?

A LA UNE

Bande dessinée. René le Honzec et Torr’Pen rejoignent Breizh-info.com [Interview]

Nos lecteurs amateurs de bandes dessinées vont être ravis : René le Honzec, à qui l’on doit notamment « Histoire de...

Victor Aubert (Acadamia Christiana) : « Le thème de notre université sera la communauté car nous pensons qu’elle est le socle du politique »

Du 16 au 22 août 2021 (avant-dernière semaine d’août) se déroulera une nouvelle université d'Académia Christiana, université des jeunes...

Fête de la musique 2019 à Nantes : vers une mise en examen de Johanna Rolland

« Le jeune homme est bien tombé dans la Loire pendant l’intervention policière » : depuis hier soir, des titres de ce...

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

30/11/2017 – 06h45 Saint-Malo (Breizh-info.com) – Les élus de droite et du centre aux abonnés absents à Saint-Malo ? C’est la question que se pose le Cercle des actifs malouins dans un communiqué cette semaine, après la parution, dans le journal municipal, d’un encart vide… alors qu’il était destiné aux élus du groupe Union de la droite et du centre.

Rien à déclarer donc, pour Gilles Lurton, Nicolas Belloir, Anne Le Gagne, Marie-Christine le Hérissé, Patrick Lefebvre-Dupuy ou encore Serge Besseiche. Un épisode intéressant, car dans la pratique, cela n’arrive quasiment jamais nulle part que des élus d’opposition ne prennent pas la parole quand ils en ont la possibilité.

« Dans la presse, Claude Renoult, maire de Saint-Malo, vient de dresser son bilan à mi-mandat. Il le trouve parfait. Mais où est l’opposition au sein du conseil municipal ? Comme beaucoup de malouins, nous sommes étonnés du vide laissé par la droite malouine dans l’encart du bulletin municipal réservé à l’opposition.» s’interroge le Cercle des Actifs Malouins, faisant référence à une interview à mi-mandat de Claude Renoult dans Le Pays Malouin, l’hebdomadaire local.

« Est-ce que tout va si bien à Saint-Malo ? Est-ce que l’ensemble des Malouins approuve la politique de la majorité ? L’absence de réaction de l’opposition laisse penser que OUI ! ».

Il est vrai qu’à Saint-Malo, l’opposition de gauche est trop divisée, entre PS, partisans de Macron notamment, pour pouvoir constituer une véritable opposition, mais quid de la droite et du centre ?

« Le silence de l’opposition issue de la liste de René Couanau est plus inquiétant. Après les tirs à boulet rouge du début de mandat, chaque élu semble retourné à ses occupations : député, conseiller départemental …. Il n’est pas certain que ce silence ravisse l’ancien maire de Saint-Malo et les anciens membres de la liste.» poursuit le CAM, qui explique que désormais, seules les associations prennent le relais, ou suppléent, l’opposition municipale.

« Regroupant le mécontentement de certains citoyens, quelques associations malouines portent la parole de ceux qui ont été abandonnés par leurs élus. Dernier exemple en date, la réunion publique organisée par la mairie sur le projet de construction du Sémaphore. 500 citoyens réunis au Théâtre de Saint-Servan et une opposition municipale totalement absente. Les riverains, les militants, les citoyens se sont défendus seuls face à l’entêtement de la municipalité.

Que l’on aime ou pas leur façon d’exister, de communiquer, que l’on soit en accord ou pas avec leurs protestations nous devons reconnaître que sans ces associations dirigées par des bénévoles, le débat malouin n’existerait plus. La seule voix qui s’exprimerait serait celle de la majorité municipale. Une conception étrange de la démocratie.       

Les Malouins méritent mieux que ce silence. Ils méritent mieux que les calculs politiques qui animent actuellement les oppositions malouines.».

Sans opposition politique réelle, il est vrai que Claude Renoult a les mains libres, et une certaine force tranquille pour mettre en place sa politique municipale sans être contesté,

« Attention tout de même, les associations malouines seront toujours là pour lui rappeler que la démocratie s’exerce à plusieurs dans le débat et non dans le silence.» prévient pour conclure le Cercle des Actifs Malouins.

Entre le projet de Sémaphore et le projet du groupe Raullic de bétonner une partie du site naturel du « camping des Nielles », sans compter les affaires courantes, l’hiver pourrait être chaud à Saint-Malo !

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Saint-Malo. La Ville impose des quotas pour les locations touristiques de courte durée

Un encadrement plus strict des pratiques de locations touristiques de courte durée, c'est ce qu'a voté le conseil municipal...

À 77 ans, Jo vit isolé en Corse, loin du « monde des fous »

Il vit seul au bord d'une des plus belles plages de Corse depuis plus de 10 ans, loin du...

Articles liés

Les Cris de Saint-Malo. 500 brise-lames malouins au coeur d’une exposition photo

Les célèbres brise-lames de la Grande Plage de Saint-Malo (dite la plage du Sillon) font désormais partie intégrante du patrimoine culturel français. Ces fûts...

Saint-Malo (35). Le festival Etonnants Voyageurs ouvrira ses portes virtuelles du 22 au 24 mai

Tyrannie sanitaire oblige, pas de festival Etonnants Voyageurs cette année à Saint-Malo. Ou plutôt si, mais de façon virtuelle, avec un festival qui «...

Saint-Malo. Un hommage rendu à Arnaud Beltrame, victime de l’islamisme

Au même titre que les attentats islamistes du 22 mars 2016 à Bruxelles de Bruxelles n'ont pas été oubliés par beaucoup, 5 ans après,...

Brittany Ferries. Malgré un chiffre d’affaires en baisse de près de 60 % en 2020, la compagnie bretonne optimiste

L'armement breton Brittany Ferries a connu une année 2020 très difficile avec un chiffre d'affaires divisé par deux sur fond de Covid-19 et de...