30/12/2017 – 07h10 Nantes (Breizh-info.com) – Rue Jean-Jaurès, à l’ouest du tram, du côté de la rue qui s’enfonce vers l’ancien palais de justice se trouve une pancarte ainsi libellée : « Chers clients, ici on épluche, on émulsionne, on taille des légumes, on poche, on déglace, on écaille, on poêle, on goûte, on dresse. Bref, on cuisine ! ». Carte très courte et très évolutive, produits locaux, cadre cosy, la proposition est attrayante. Entrons donc au Dilemme, restaurant ouvert par Elisa Pichaud en mai 2016.

En semaine, on y trouve le plat du jour à 10.90 €, la formule complète à 18.90 € ; la formule à la carte est à 26.80€. Pas de vin abordable au pichet – mais une demi-bouteille de Chinon rouge (Les Galets) correct est à 14€. Pierres apparentes aux murs, poutres, l’accueil est à l’étage dans une salle aux allures de grange. Généralement, le midi on mange en bas, dans la petite salle à l’entrée ; dans l’escalier, l’arrière-grand père de la patronne veille sur les passages d’un regard tranquille, la poitrine glorieuse de décorations.

Pourquoi le Dilemme ? « C’était un dilemme pour la patronne de l’ouvrir, et c’est un dilemme pour les clients de choisir entre les plats », nous informe la serveuse. Elisa Pichaud n’a que 25 ans, mais aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années. Après avoir été formée au Monte Cristo à Vertou pendant deux ans, elle a travaillé à Nottingham pendant un an et demi puis au Caffè & Cucina à Melbourne pendant un an, dans le Top 10 des meilleurs italiens du monde selon le New-York Times.

Au menu ce jour, une tartelette de crémeux de parmesan avec des crevettes chaudes, une bavette à la sauce gribiche – avec pommes de terre frites et purée de choux rouges – et un dessert très fruité constitué d’un gâteau à la noix de coco, d’un tartare d’ananas et d’une crème fouettée aux fruits rouges. Un grand soin est apporté à la présentation des assiettes, aux saveurs, aux portions – qui ne sont pas très copieuses mais bien suffisantes.

A la sortie du repas – fort savoureux – nous ne pouvons que constater que le Dilemme est un très bon exemple de la bistronomie nantaise et une bonne adresse de plus dans un quartier certes moins connu que les abords de la place Graslin ou le Bouffay, mais qui ne manque pas d’arguments sur le plan gastronomique. Le restaurant étant fort petit – une quarantaine de couverts – il est conseillé de réserver le soir, moins le midi. Et de s’attaquer au vrai dilemme : choisir entre des plats tous savoureux.

Y aller : 24 rue Jean-Jaurès, 44000 Nantes

Tramway ligne 3, arrêt Jean-Jaurès

02-85-37-87-89

http://restaurantledilemme.fr/

Du mardi au samedi midi, de 12 à 14h ; du mercredi au samedi soir, de 19h30 à 22h

Louis-Benoît Greffe

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine