09/01/2017 – 07h00 Prague (Breizh-Info.com) –  2018, année de la présidence de la Bulgarie pour l’Union Européenne, mais également année avec de nombreuses élections (17) dans toute l’Europe, y compris hors Union Européenne. On fait le point pour vous, dans ce qui pourrait impliquer des changements majeurs dans les politiques en Europe.

L’année électorale commencera du côté de la République Tchèque, avec l’élection présidentielle en janvier, idem pour Chypre et pour la Finlande.

Dans ce pays, le président en exercice Sauli Niinistö (conservateur) qui a été élu en 2012 part de nouveau favori. Il faudra également surveiller le score de Laura Huhtasaari; du parti des vrais finlandais, qui réclame la sortie de l’UE et la rupture des accords internationaux sur le droit d’asile pour protéger le pays des migrants.

En République Tchèque, on voit mal qui pourrait battre le président sortant, Miloš Zeman, qui est populaire notamment pour ses positions fermes sur l’immigration et l’arrivée de musulmans en Europe, et sur son refus du diktat de la commission européenne (non élue).

A Chypre se dérouleront les présidentielles en République de Chypre, avec pour favori à sa réélection, le conservateur Nikos Anastasiadis.

En mars, se dérouleront les élections générales (législatives) en Italie, l’élection présidentielle en Russie – avec la réélection attendue de Poutine – mais également des élections régionales aux Pays-Bas.

En Italie, la lutte principale opposera le mouvement 5 étoiles, toutefois en baisse, la coalition de centre-gauche menée par Matteo Renzi à celle de Centre-droit menée par Berlusconi (avec qui Salvini de la Lega Nord a accepté de s’allier) tandis que le mouvement Casapound ambitionne de rentrer au parlement en dépassant les 3%.

Dans la foulée, les élections législatives auront lieu en Hongrie, puis une présidentielle pour le Montenegro, tandis que la Slovénie renouvellera cette année son parlement et ses maires.

En Hongrie, le candidat donné vainqueur est l’actuel Premier ministre, le conservateur et nationaliste Viktor Orbán, avec des intentions de vote supérieures à 40 % face à une opposition très divisée et affaiblie.

En septembre, c’est en Suède que se dérouleront les élections générales, avant la présidentielle irlandaise et les législatives lettones où le grand favori sera le parti Armonia du maire de Riga, Nils Usakovs; favorable à un rapprochement avec la Russie.

En octobre, élections générales en Bosnie, locales en Belgique, législatives au Luxembourg, présidentielle en Géorgie, tandis que l’année s’achèvera par les élections législatives en Moldavie. Des élections municipales auront lieu également en Pologne. Le parti au pouvoir, Droit et justice, favorable à la protection de sa population face aux migrants, voudra accroitre son influence, en particulier à Varsovie.

Dans l’Union Européenne, les questions d’identité et d’immigration seront bien entendu au centre des débats, et ces élections, en Hongrie, en Belgique, en Suède, en Italie seront scrutées de près car elles auront valeur de référendum sur des questions sur lesquelles les populations n’ont pas été consultées alors même qu’elles en subissent les conséquences – pour celles qui ne bénéficient pas de gouvernements protecteurs.

Crédit photos : wikipedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

2 Commentaires

  1. En ce qui concerne les élections italiennes à venir, voici mon avis, qui vaut ce qu’il vaut mais est celui d’un italien vivant en Italie (Bergamo).

    Donc personnellement je ne suis pas neutre et j’espère ardemment un raz de marée en faveur de la Lega.
    Quelles sont ses chances ?

    Ce sera pour le 4 mars 2018.
    Avec le false flag sorosien du Cinque Stelle, qui promet tout et son contraire mais agit au parlement exactement comme un mouvement gauchiste à la sauce Söros, un sud trop souvent sous contrôle politique mafieux, un Berlusconi qui joue contre ses alliés de la Lega Nord et de Fratelli d’Italia, un clergé complètement bergoglien et immigrationniste, un contrôle total des médias par les « élites bancaires » et des mouvements nationalistes comme Forza Nuova ou CasaPound complètement diabolisés parce que forcément fascistes et ne récoltant de ce fait que des scores entre 1 et 3 % en moyenne, pour que la Lega arrive à vaincre de tous ces obstacles … Il ne me reste plus qu’à espérer en un miracle … à l’italienne.

    Malgré tout ce type de miracle reste très possible en Italie !
    Alors vivement les élections de la dernière chance pour l’Italie … et presto !

    PS : Pour le moment les pseudos sondages annonces un petit 1/3 pour une gauche sortante -PD- de Gentilloni / Renzi en plein reflux ; un 1/3 pour le false flag ‘’populiste’’ Cinque Stelle et 1/3 pour l’union (branlante du fait de la duplicité de Berlusconi) Forza Italia (Berlusconi) / Fratelli d’Italia (de la bouillante Giorgia Melloni) / Lega (de l’excellentissime Salvini) qui s’est séparé de son identifiant ‘’Nord’’ et présentera des candidats partout en Italie … un véritable saut dans l’inconnu pour l’ex Lega Nord motivé par l’urgence historique d’enfin faire bouger les lignes ailleurs qu’en Italie du nord.
    Reste encore pas mal de mouvements très à gauche et autres qui pourront éventuellement passer la barre des 5%, et comme dit les mouvements véritablement nationalistes italiens CasaPound et Forza Nuova qui s’ils sont capables d’actions de terrain remarquables (aide aux familles italiennes dans la détresse, manifestations locales d’une tenue, d’un ordre et d’une qualité esthétique admirable et quasi artistique, … et bien d’autres actions encore) pourront difficilement être représentés puisque forcément néo-Fascistes et de ce fait complètement diabolisés.

    • Je vous plains ,c’est dur de constater que votre peuple est comme le nôtre ,complètement lobotomisé!
      Le déni de la réalité pour tous ceux qui ne sont pas encore touché directement par l’immigration et donc ne compatissent pas avec ceux qui y sont confrontés!
      Sans parler de votre économie en berne ,comme la nôtre ,mais ça les gens n’y comprennent rien ,et ce contentent de ce que leurs servent les médias ,c’est ahurissant!
      Je vous souhaite du courage et bonne chance.

Comments are closed.