09/02/2018 – 5 h 20 Rennes (Breizh-info.com)  – Un Mahorais de 22 ans — dont la présence en Bretagne est rendue possible, Mayotte étant un département d’outre-mer — vient d’être mis en examen pour viol sous la menace d’une arme et violences sur mineur sous la menace d’une arme, ainsi que pour outrage et rébellion.

Mercredi 7 février, ce dernier a violé une femme de 35 ans dans un pavillon de la rue de Fougères à Rennes. Alors que celle-ci gardait des enfants, ce dernier est rentré dans la maison et s’est jeté sur elle, molestant au passage un enfant de 10 ans qui tentait de prendre la défense de la femme.

Entendant les hurlements, un ouvrier d’une entreprise de bâtiment travaillant à proximité aperçoit rapidement l’homme muni d’une machette et appelle la police. De son côté la femme tente de s’échapper mais est rattrapée par son bourreau.

La police arrive quelques instants plus tard et interpelle l’agresseur qui s’est débattu avec violence, attaquant les policiers.

La victime elle, est en état de choc, et a été transportée à l’hôpital tandis que l’agresseur était placé en garde à vue.

À l’heure qu’il est, les associations féministes n’ont pas encore réagi à cette violente agression sexuelle, préférant sans doute, comme Cécile Werey d’osez le féminisme, débattre du « sexisme » des vêtements de l’entreprise Décathlon.

osez

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine