immigration

Un tweet posté par l’OIM (Organisation Internationale pour les Migrations) ne manque pas de créer la polémique. Tandis que cette organisation est affiliée à l’ONU, son message encourage explicitement les migrants à venir en Europe. Une immigration institutionnalisée ?

« Inévitable, souhaitable, nécessaire »

Un temps indépendante, l’OIM est désormais sous la coupe de l’Organisation des Nations Unies depuis le mois de septembre 2016. Elle en est même devenue plus ou moins la section préposée à l’immigration.

Mais, bien que censée représenter les intérêts de nombreux pays, l’OIM fait preuve d’une objectivité plus que douteuse dans ses prises de position. En témoigne encore récemment un tweet daté du 1er avril dernier.

Le message y est alors sans ambiguïté et prône davantage d’immigration d’origine extra-européenne dans les pays occidentaux. « L’immigration est inévitable, souhaitable, nécessaire » selon l’agence intergouvernementale basée à Genève.

 

Et d’ajouter : « En cette fête de Pâques, n’oublions pas ceux qui sont aux prises avec ces situations difficiles partout dans le monde ».

Rattrapage tardif

Les critiques n’ont pas tardé à pleuvoir sur l’OIM, notamment dans les commentaires accompagnant le tweet en question. Après de vives réactions, l’organisation a été contrainte d’apporter des précisions à son message initial. « Nous sommes contre l’immigration irrégulière et respectons les lois fixées par l’Union européenne en la matière. Nous ne plaidons pas en faveur des voies d’accès illégales en Europe, mais en faveur d’une immigration contrôlée, ordonnée et sûre ».

 

Un revirement qui peine à convaincre lorsque l’on observe le fil Twitter de cette agence. Pour l’objectivité, il faudra repasser.

Contraire à l’opinion européenne

Cet encouragement à l’immigration vers l’Europe de la part de l’OIM vient s’opposer au sentiment majoritaire des peuples de l’Union européenne. Une enquête menée à l’échelle des 28 états par l’institut hongrois de recherche sur l’opinion publique Századvég a récemment révélé que 78 % de l’ensemble des citoyens de l’UE considèrent l’immigration illégale dans leurs pays respectifs comme un problème.

De plus, 70% pensent que le nombre croissant de musulmans en Europe est problématique. Enfin, 68% ont peur d’une immigration massive en provenance d’Afrique au cours des dix prochaines années. Seules 24 % des personnes interrogées ont déclaré que l’Union européenne avait fait un meilleur travail dans la lutte contre l’immigration clandestine que les pays d’Europe centrale et orientale tels que la Pologne, la République tchèque et la Hongrie.

L’Organisation Internationale pour les Migrations devrait prendre un peu mieux en compte l’opinion des autochtones européens dans sa communication si elle veut garder malgré tout un semblant de crédit.

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC/Wilfried Huss)
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine