Le Tour d’Italie, mieux connu sous l’appellation Giro 2018, s’élancera le vendredi 04 mai…. d’Israël (les grands tours se délocalisent presque systématiquement désormais pour quelques étapes, appétits financiers obligent).  Il prendra fin le dimanche 27 mai à Rome.

Qui succèdera à Tom Dumoulin, vainqieur l’an passé, au terme d’une course qui fût particulièrement belle et animée ? Réponse fin mai donc à Rome.

Cyclisme. Grande Tom Dumoulin ! Retour sur le Giro

Pour mieux vous imprégner de la course, et en attendant de vous présenter les favoris, nous vous proposons de retrouve en détails le parcours et toutes les étapes du Tour d’Italie 2018 :

Etape 1 (vendredi 04 mai) : Jerusalem – Jerusalem, 9.7 km (CLM individuel)

Un contre la montre court, qui ne devrait pas faire beaucoup d’écarts entre les leaders.

Etape 2 (samedi 05 mai) : Haifa – Tel Aviv, 167 km

Une étape pour sprinteurs.

Etape 3 (dimanche 06 mai) : Be’er Sheva – Eilat, 229 km

Une nouvelle étape pour sprinteurs.

Lundi 07 mai : repos

Etape 4 (mardi 08 mai) : Catania – Caltagirone, 191 km

Début d’une série de trois étapes en Sicile. Une étape pour baroudeurs assurément

Etape 5 (mercredi 09 mai) : Agrigento – Santa Ninfa, 152 km

Une autre étape pour baroudeurs.

Etape 6 (jeudi 10 mai) : Caltanissetta – Mont Etna, 163 km

L’arrivée au sommet de l’Etna, comme l’an dernier, sauf que cette année le mont mythique sera escaladé par une autre route. Cela promet un gros duel entre grimpeurs;

Etape 7 (vendredi 11 mai) : Pizzo – Praia a Mare, 159 km

Sprint ou échappée ? A suivre

Etape 8 (samedi 12 mai) : Praia a Mare – Montevergine di Mercogliano, 208 km

Nouvelle possibilité pour des grimpeurs d’en découdre, quoi qu’une étape comme celle-ci puisse aussi être favorable à des échappés.

Etape 9 (dimanche 13 mai) : Pesco Sannita – Gran Sasso d’Italia, 224 km

Celle-ci ne devrait pas échapper à un des favoris. Le Gran Sasso d’Italie est le sommet des Abruzzes (2130 m), avec son effroyable montée de 31 km (4% de moyenne, passages à 10%, 4 derniers kilomètres plus difficiles) dans laquelle Marco Pantani avait pris le maillot rose en 1999.

Lundi 14 mai : repos

Etape 10 (mardi 15 mai) : Penne – Gualdo Tadino, 239 km

Une étape fabriquée pour des échappées.

Etape 11 (mercredi 16 mai) : Assisi – Osimo, 156 km

Là aussi, une étape pour des échappés ou des baroudeurs avec un final dans lequel il faudra être aussi costaud que sur les classiques flamandes ou ardennaises.

Etape 12 (jeudi 17 mai) : Osimo – Imola, 213 km

Une étape pour un coureur qui sera capable d’affronter la dernière petite bosse.

Etape 13 (vendredi 18 mai) : Ferrara – Nervesa della Battaglia, 180 km

Un sprint à l’arrivée ? OU là encore, un puncheur.

Etape 14 (samedi 19 mai) : San Vito al Tagliamento – Monte Zoncolan, 181 km

Voici l’étape reine de l’édition 2018 avec arrivée au Zoncolan (1750 m) via son versant le plus dur (10,5 km à 11,5%, max de 22 %). On devrait y voir plus clair après cette étape.

Etape 15 (dimanche 20 mai) : Tolmezzo – Sappada, 176 km

Toujours les Dolomites et un enchainement de montées favorables à des purs grimpeurs.

Lundi 21 mai : repos

Etape 16 (mardi 22 mai) : Trento – Rovereto, 34.5 km (CLM individuel)

Un Contre la Montre taillé pour les spécialistes, qui pourrait leur permettre de reprendre du temps perdu lors des étapes précédentes en montagne.

Etape 17 (mercredi 23 mai) : Riva del Garda – Iseo, 155 km

Une journée qui devrait faire le bonheur d’un échappé.

Etape 18 (jeudi 24 mai) : Abbiategrasso – Prato Nervoso, 196 km

Le Prato Nevoso peut voir un baroudeur triompher. Ou bien un des leaders tenter de creuser ou de reprendre du temps dans cette montée difficile.

Etape 19 (vendredi 25 mai) : Venaria Reale – Bardonecchia (Jafferau), 181 km

Grosse étape en perspective, avec un enchainement de cols et de montées très difficiles. On y croit plus beaucoup dans le cyclisme moderne, mais une échappée au long cours peut aller au bout si menée par de grands coureurs qui veulent rentrer dans la légende;

Etape 20 (samedi 26 mai) : Susa – Cervinia, 214 km

Dernière possibilité pour les poursuivants du maillot rose de le dépasser. Il y’a trois col pour cela, donc pas d’excuse ensuite !

Etape 21 (dimanche 27 mai) : Rome – Rome, 118 km

Comme les Champs Elysées, l’étape parade, celle qui ne sert à rien puisque plus personne, y compris proche au classement, n’ose attaquer.

Bon Giro à tous !

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine