Du 1er avril 2018 au 31 décembre 2019, le dispositif des emplois francs permet aux entreprises du secteur privé et aux associations sous conditions qui recrutent dans les quartiers prioritaires de certaines villes, de bénéficier d’une aide de l’Etat plutôt conséquente. La ruralité et la Bretagne ne sont pas dans ce dispositif qui semble favoriser, une nouvelle fois, les quartiers que le politiquement correct appelle « quartiers sensibles ».

Mais que sont ces emplois francs, qui ne permettent donc pas pour le moment, comme la publicité l’indique, « à tous les jeunes d’accéder au monde du travail » ?

La réponse nous a été adressé dans un communiqué (ci-dessous) par Céline Dumont-Bauer, présidente du groupe de travail Ressources humaines du réseau Absoluce.

Quels sont les salariés concernés ?

L’embauche en CDI ou en CDD de plus de six mois doit concerner un chômeur habitant dans un quartier dit prioritaire.

Sont inscrits dans le dispositif des emplois francs les territoires suivants :

– tout le département de Seine-Saint-Denis ;

– les agglomérations de Roissy Pays de France et de Cergy-Pontoise dans le Val d’Oise ;

– le territoire de Grand Paris Sud Seine Essonne Sénart englobant Evry et Grigny dans l’Essonne et la Seine-et-Marne ;

– la métropole européenne de Lille ;

– la métropole d’Aix-Marseille-Provence ;

– la communauté urbaine d’Angers Loire Métropole.

Quel est le montant de l’aide ?

Une embauche, à temps complet, ouvre droit, pour l’employeur, à :

– 5 000 euros par an sur 3 ans maximum s’il s’agit d’un CDI,

– 2 500 euros par an sur 2 ans maximum s’il s’agit d’un CDD d’au moins 6 mois.

Le montant des aides est proratisé en cas de recrutement à temps partiel et en fonction de la durée effective du contrat.

Quelles sont les formalités ?

Pour bénéficier de l’aide, l’employeur doit remplir un formulaire et l’envoyer à Pôle emploi, au plus tard dans les deux mois après la signature du contrat de travail. Il faut y joindre un justificatif de domicile de la personne embauchée ainsi que son attestation d’inscription à Pôle emploi mentionnant la même adresse.

Le salarié recruté en emploi franc doit être maintenu dans les effectifs de l’entreprise pendant six mois à compter du 1er jour d’exécution du contrat.

Tous les six mois, une attestation de présence du salarié devra être retournée à Pôle emploi détaillant ses éventuelles absences.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine