Dominé par le Lille OSC sur le score logique de 3 buts à 1, le Stade rennais démarre sa saison de la pire des manières. Auteur d’une phase de pré-saison intéressante, le groupe de Sabri Lamouchi a les moyens de rebondir rapidement.

Un match à oublier

Malgré l’ouverture du score de Clément Grenier à la 43’ contre le cours du jeu, les brétilliens ne tiendront pas leur avantage jusqu’à la pause et Mothiba égalisera. Dans une deuxième période manquée, les rennais offriront 2 buts supplémentaires aux lillois.

Hormis James Léa-Siliki et Clément Grenier décisifs sur le but rennais, aucun rennais n’aura réussi à peser sur cette rencontre.

Une préparation musclée pour préparer l’Europa League

En dehors d’un match initial face à Lienz (D5 autrichienne) remporté 9 buts à 0, les stadistes n’ont affronté que des équipes reconnus sur le plan continental. Un parcours corsé débuté par une défaite face au Red Bull Salzbourg (récent demi-finaliste de l’Europa League, éliminé par l’OM) 3 buts à 0 avec 2 buts encaissés en fin de match face à une équipe reprenant son championnat le samedi suivant.

Viendra ensuite une nouvelle défaite 3 buts à 2 concédée à Bruxelles dans l’antre du club d’Anderlecht avec un adversaire également mieux préparé avec un championnat reprenant plus tôt et des tours préliminaires de coupe d’Europe à disputer.

Pour son seul match disputé dans son département, à Vitré, le Stade rennais s’offrira un succès de prestige face à Everton sur le score de 4 buts à 1 avec une prestation remarquée de Léa-Siliki (3 passes décisives et 1 but). Ce match sera marqué par la blessure de Jordan Siebatcheu (buteur avant sa sortie).

Pour son dernier match de préparation, c’est à nouveau en Autriche que les rennais iront défier le célèbre Borussia Dortmund et après avoir concédé l’ouverture du score dès la 2’ sur un corner, les bretons domineront globalement la rencontre et parviendront à égaliser sur pénalty dans les arrêts de jeu par Romain Del Castillo.

Un effectif encore mouvant

N’ayant pas suivi l’exemple de l’Angleterre qui a décidé de clôturer son mercato national avant la reprise de la Premier League, le Stade rennais doit s’attendre à du mouvement à la fois au niveau des départs et des arrivées.

Tandis que Clément Chantôme, Sébastien Salles-Lamonge, Nicolas Janvier ou encore Alexandre Leroyer figurent en marge des groupes espoirs et professionnels et sont clairement sur la liste des transferts du club, seuls Rami Bensebaini et Edson Mexer ont un bon de sortie. Certains jeunes néo-pro devraient également être prêtés à l’instar de Stéphane Diarra au Mans en National 1.

Ayant perdu Wabhi Khazri (ASSE), Sanjin Prcic (Levante) et Joris Gnagnon (Séville) parmi les titulaires réguliers de la saison passée ainsi que Yoann Gourcuff (Dijon), le Stade rennais a récupéré Gerzinio Nyamsi (parti 6 mois à Châteauroux) et Rafik Guitane (prêté 6 mois au Havre après son acquisition en janvier) puis Jakob Johansson (arrivé libre de l’AEK Athènes).

Romain Del Castillo formé et arrivé de Lyon sort de deux saisons convaincantes en Ligue 2 à Bourg en Bresse puis à Nîmes. Jordan Siebatcheu arrive de Reims avec une réputation croissante fort de ses 17 buts en Ligue 2. Il aura la lourde tâche de mener l’attaque rennaise même s’il devrait être épaulé par une recrue.

Clément Grenier est clairement la recrue phare de l’intersaison à ce jour. Auteur de 6 mois convaincant du côté du voisin guingampais, le nouveau numéro 8 rennais aura pour mission d’apporté sa créativité et son expérience internationale au sein d’un effectif jeune.

Un calendrier ardu avant de retrouver l’Europa League

Après la réception d’Angers ce week-end (voir ci-dessous), le Stade rennais se déplacera à Marseille puis recevra Bordeaux avant de se rendre à Nice (juste avant le premier match européen de notre club).

Le Roazhon Park doit devenir moins prenable

Avec seulement 28 points inscrits la saison passée dans son antre, le club bretillien se doit d’améliorer ce bilan afin de réaliser une saison conforme à ses attentes.

Pour y parvenir, le Stade rennais devra déployer un jeu moins prévisible pour l’adversaire et les recrues (actuelles et futures) ont un profil pouvant permettre la métamorphose du jeu rennais. Clément Grenier, Jordan Siebatcheu et Romain Del Castillo ont des profils qui n’existaient pas la saison passée dans l’effectif de Christian Gourcuff.

Une ambition : l’Europa League

Comme Olivier Létang l’a affirmé en mai dernier, l’ambition du club est de tenter de se qualifier pour l’Europa League chaque saison et pour y parvenir, il faut jouer chaque compétition à fond car les coupes nationales offrent aussi un strapontin européen chacune.

En entrant en lice seulement en huitièmes de finale, la Coupe de la Ligue représente une opportunité intéressante tout comme la Coupe de France qui est si chère aux supporters du club.

SRFC – SCO Angers

Pour le compte de la deuxième journée de Ligue 1, le Stade rennais va recevoir un SCO Angers défait 4-3 face à Nîmes samedi dernier. Les angevins compteront dans leur rang un certain Vincent Pajot, formé dans notre club.

Sabri Lamouchi espère récupérer Mehdi Zeffane et Jordan Siebatcheu pour cette rencontre.

Programmation TV :

J2; Samedi 18 août à 20h sur Bein Sports Max 8 et en multiplex sur Bein Sports 1 :

SRFC – SCO Angers

J3; Dimanche 26 août à 21h sur Canal Plus :

OM – SRFC

J4; Dimanche 2 septembre à 17h sur Bein Sports 1 :

SRFC – Bordeaux

Stanislas DECAN

Crédit photos : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine