Sociologie du gamer, Trésors de France, Les révolutions russes, Napoléon : la sélection littéraire de la semaine

A LA UNE

Sociologie du gamer, Trésors de France, Les révolutions russes, Napoléon : voici notre sélection littéraire de la semaine, que nous vous présentons ci-dessous :

Sociologie du Gamer

D’Adrien Sajous

[amazon_link asins=’2367250995′ template=’ProductCarousel’ store=’httpwwwbrei05-21′ marketplace=’FR’ link_id=’f6d1fa7c-b65d-11e8-937c-19357c2bd453′]

Ce livre aurait pu s’intituler Voyage au bout de l’ennui. Car dans une société gouvernée par le capital, c’est bien de lui que les jeux vidéo tirent leur attrait et leur profit : « Notre ennui est tel qu’il finit par devenir un nouveau marché solvable, une perspective de croissance. » Ainsi, le capital crée le remède, immédiat, mais chimérique, à la maladie qu’il a lui-même engendrée par le désenchantement du monde, sa soumission à l’économie, le délitement des solidarités naturelles, la concurrence acharnée et la solitude qui l’accompagne. Suivant sa nature profonde, il récupère tout, le digère et en extrait des produits ; le jeu vidéo n’échappe pas à cette loi. Mais les jeux en ligne dont il est question dans cet ouvrage vont beaucoup plus loin : alors qu’ils semblent proposer une échappatoire à une réalité dont on n’arrive plus à se saisir, ils n’en sont que des avatars qui, par leur simplicité d’accès, le rétablissement de communautés et de rôles sociaux, donnent l’illusion de vivre. Au cours de son voyage, le gamer découvrira les mêmes émotions et réalités sociologiques qu’in real life, celles derrière lesquelles il soupire, mais également celles dont il cherche à se soustraire : solidarité, stratégie de groupe, objectif commun, amitié peut-être, mais aussi trahison, volonté de domination, désignation d’un bouc émissaire, perversion. Et tout au bout, le vide.

Une plongée (qui date déjà de 2016) dans l’univers du jeu vidéo à contre courant, vraiment très intéressante et qui permet d’entamer une réflexion personnelle sur sa relation à ce monde virtuel qui occupe de plus en plus de notre temps.

Adrien Sajous, né en 1989 en France, a été lui-même pendant une quinzaine d’années un gamer. Titulaire d’un BTS industriel et d’une licence en Sciences humaines et sociales, il découvre Marx, Debord et Francis Cousin, prend conscience de son aliénation et s’éloigne petit à petit du jeu pour plonger dans la lecture. Partant de quelques idées jetées sur le papier, il finit par développer une analyse entière et radicale du fonctionnement du virtuel à travers sa substance capitaliste, jusqu’à l’écriture de ce livre, devenue à ses yeux nécessité. Pour ne plus être dupe.

Sociologie du Gamer – Adrien Sajour – Kontre Kulture – 12€

De la Guerre

Napoléon

[amazon_link asins=’2262036306′ template=’ProductCarousel’ store=’httpwwwbrei05-21′ marketplace=’FR’ link_id=’03857981-b65e-11e8-946c-8946b52a40e2′]

Pour la première fois, les textes les plus intéressants de Napoléon sont rassemblés avec l’indication précise de leur provenance et avec un souci de cohérence, selon le plan du traité de De la guerre de Clausewitz. Le résultat est étonnant d’actualité et de profondeur humaine. Napoléon fait réfléchir sur la nature de la guerre, la tactique et la stratégie, l’art de remporter les batailles, les guerres civiles… Tout ce qu’il dit des qualités d’un chef de guerre peut s’appliquer aujourd’hui à un officier en opérations. La maîtrise qu’il a pu exercer dans ce domaine transparaît et frappe toujours par sa vérité. La façon dont il envisage les relations entre théorie et pratique, entre les « principes » et les « circonstances », peut s’appliquer à toute action collective finalisée en milieu conflictuel.
Pour offrir au lecteur un livre de références, Bruno Colson a consulté non seulement toutes les sources publiées mais aussi certains manuscrits comme ceux des généraux Bertrand et Gourgaud, compagnons de Sainte-Hélène, ce qui lui a permis de découvrir des maximes et pensées inédites.

Une réédition poche d’un livre absolument passionnant et majeur, pour parfaire ses connaissances historiques, dans le domaine de la stratégie et de la tactique militaire.

De la Guerre – Napoléon – Tempus – 8,99€

Les révolutions russes : 1905-1917

De Richard Pipes

[amazon_link asins=’2262075220′ template=’ProductCarousel’ store=’httpwwwbrei05-21′ marketplace=’FR’ link_id=’09b618e5-b65e-11e8-89eb-59668f99c201′]

Histoire totale d’une révolution globale – de sa genèse à son triomphe (1905-1920) –, le maître-ouvrage de Richard Pipes reste la somme magistrale pour connaître et comprendre la plus importante révolution de l’histoire contemporaine ; la seule depuis la Révolution française à atteindre une portée universelle.
Fort de son exceptionnelle connaissance de la société russe, des mouvements de pensée, des partis, ainsi que de tous les acteurs auxquels il consacre des portraits aussi substantiels que talentueux, l’historien nous invite à un voyage de quinze ans au cœur de l’histoire d’un empire chancelant, secoué par la révolution de 1905 avant d’être emporté dans la tourmente de la Première Guerre mondiale. Pipes est non seulement un brillant analyste, mais aussi un puissant conteur dont la plume nous emporte au cours des chocs successifs que subit l’autocratie, empêtrée dans ses contradictions entre légitimité séculaire, velléités de réformes et volonté de puissance extérieure. Face à elle, les oppositions s’orchestrent et se radicalisent, les libéraux cédant le pas face aux radicaux, au sein desquels l’élément bolchevique est certes le plus faible numériquement, mais le plus soudé et le plus déterminé.

La seconde partie de l’ouvrage raconte la conquête par effraction et l’exercice du pouvoir par les partisans de Lénine dans un contexte inouï où la débâcle militaire coïncide avec la guerre civile naissante. À cette décomposition répond une recomposition via l’édification d’une dictature sans précédent par son ultraviolence et son esprit d’absolu idéologique. Une « politique de la haine » portée et voulue de bout en bout par l’auteur de Que faire ?.
Un grand récit au service d’une démonstration implacable et qui n’a jamais été dépassé.

Il y’a énormément de livres sur les révolutions russes, et nous en avons déjà évoqué plusieurs, mais celui-ci constitue, dans un langage universitaire et donc assez pointu, une sorte de synthèse, essentielle pour comprendre ce qu’il s’est passé en Russie au début du 20ème siècle.

Richard Pipes a été professeur émérite à l’université Harvard où il a enseigné de 1958 à 1996. Il a également été conseiller de Ronald Reagan pour l’Europe de l’Est. Ce livre, originellement publié aux États-Unis en 1990, complète et prolonge sa monumentale Histoire de la Russie des tsars (Perrin, 2013 ; rééd. coll. « Tempus », 2017).

Les révolutions russes – Richard Pipe – Perrin – 35€

La véritable histoire des Trésors de France

Marion Godfroy et Claire Simonin, présenté par Jacques Pradel

[amazon_link asins=’2412037558′ template=’ProductCarousel’ store=’httpwwwbrei05-21′ marketplace=’FR’ link_id=’126526e3-b65e-11e8-85c1-6d5b6e7b7278′]

Évoquer les trésors c’est inviter au rêve, et réveiller l’âme d’enfant et le goût pour le merveilleux qui sommeillent en chacun de nous… Mais c’est surtout pénétrer un univers fascinant où la réalité dépasse souvent la fiction.
Saviez-vous qu’à côté d’Ajaccio des chercheurs d’oursins avaient fait une découverte fabuleuse en 1985 ? Dans les eaux cristallines du golfe de Lava ont surgi un plat de sacrifice en or frappé du visage de l’empereur Gallien et des centaines de pièces d’or rarissimes. Un trésor évalué à plusieurs millions d’euros…

Les onze récits rigoureusement authentiques qui composent cet ouvrage vous entraîneront aux quatre coins de la France, sur les traces de personnages hauts en couleur dont les destins ont été bouleversés par un trésor : la folle histoire du pirate La Buse, la mort énigmatique du duc d’Enghien, la vie héroïque du brigand Mandrin…

Jacques Pradel, Marion Godfroy et Claire Simonin proposent ici une contre-enquête journalistique, juridique et historique fascinante au coeur des trésors de nos régions.

Un livre peut être un peu léger, mais à lire lorsqu’on a envie d’un peu d’évasion tout en replongeant dans notre histoire et notre patrimoine.

Célèbre journaliste, Jacques Pradel est passionné depuis son enfance par les trésors. Il anime avec succès tous les jours depuis 2010 sur RTL L’Heure du crime, où il revient sur un fait divers qui a marqué l’actualité.
Marion Godfroy est historienne, auteur de plusieurs livres salués par la critique. Elle explore avec son regard acerbe l’histoire de ces trésors qui révèlent un peu de ce que nous avons été et aimerions devenir.
Claire Simonin est avocate au Barreau de Paris, spécialisée en droit d’auteur et en droit de la presse. Bretonne, passionnée par la littérature, les trésors et la Corse, sa rencontre avec Lava lui a donné l’envie de partager ces passions.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Démolition, le Journal d’Anne France, Alternative Ulster, Pôle emploi la machine à asservir, J-M Caradec : la sélection littéraire hebdomadaire

Démolition, le Journal d'Anne France, Alternative Ulster, Pôle emploi la machine à asservir, J-M Caradec : voici la sélection...

Nantes. Huit vide-greniers et autant de règles sanitaires ?

Maintenant que de nombreuses associations sont enfin au point quant aux règles sanitaires à appliquer aux vide-greniers, et qu’un...

Articles liés