Cueillette des champignons dans les forêts domaniales de Bretagne : mode d’emploi

A LA UNE

Avec l’automne la cueillette des champignons revient. Cèpes, bolets, girolles vont faire l’objet de toutes les attentions. Si la cueillette est autorisée dans les forêts domaniales de Bretagne, quelques règles sont à respecter.

Les forêts domaniales sont par nature ouvertes au public et chacun peut s’y promener et profiter de ces délicieux trésors. Mais attention, quelques règles et conseils sont à respecter :

  • Assurez-vous que la cueillette est autorisée le jour où vous venez en forêt et pensez à vérifier localement la législation. Pour préserver la biodiversité, certains jours de la semaine sont interdits à la cueillette.
  • Limitez votre récolte aux seuls champignons identifiés comme comestibles et sûrs. Il est interdit de ramasser plus de 5kg (un panier) de champignons par personne lors d’une cueillette. Des contrôles peuvent avoir lieu.
  • Garez-vous sur les espaces appropriés. Ne bloquez ni les voies dédiées à l’intervention des secours ni les voies consacrées au travail des forestiers.
  • Les parcelles de jeunes semis ou en régénération sont interdites à la cueillette, vous écraseriez les jeunes pousses, l’avenir de la forêt.
  • Ne mélangez jamais des espèces connues avec d’autres inconnues ou douteuses.
  • N’utilisez pas de sac plastique pour les transporter mais un petit panier largement ouvert. Laissez les lieux propres après votre passage.
  • Optez pour une tenue voyante et ne pénétrez pas dans les zones d’exploitation forestière ni les zones de chasse.

Dernier conseil et non des moindres, pour permettre l’identification du champignon, ramassez-le en entier, avec son pied. En cas de doute, rendez-vous chez un pharmacien mycologue.

Avec près de 3 000 espèces en France, soyez prudents. Chaque année en France, environ 1000 intoxications alimentaires, dont 2 % sont graves, ont lieu. Si l’amanite phalloïde, est le champignon mortel le plus répandu dans les sous-bois français, ce n’est pas le seul. Certains champignons comme le « bidaou » sont redoutables puisque leur consommation entraîne une destruction massive des muscles.

En cas d’apparition d’un ou plusieurs symptômes (notamment diarrhée, vomissements, nausées, tremblements, vertiges, troubles de la vue, etc.), à la suite d’une consommation de champignons de cueillette :

  • appelez immédiatement un Centre antipoison ou le Centre 15 car l’état de la personne intoxiquée peut s’aggraver rapidement ;
  • notez les heures du ou des derniers repas et l’heure de survenue des premiers symptômes ;
  • conservez les restes de la cueillette pour identification.

Pour plus d’informations concernant les champignons et la forêt, des fiches détaillées sur les espèces comestibles ou dangereuses, retrouvez-les sur le site de l’ONF

Crédit photo : PIxabay (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Démolition, le Journal d’Anne France, Alternative Ulster, Pôle emploi la machine à asservir, J-M Caradec : la sélection littéraire hebdomadaire

Démolition, le Journal d'Anne France, Alternative Ulster, Pôle emploi la machine à asservir, J-M Caradec : voici la sélection...

Nantes. Huit vide-greniers et autant de règles sanitaires ?

Maintenant que de nombreuses associations sont enfin au point quant aux règles sanitaires à appliquer aux vide-greniers, et qu’un...

Articles liés