MAJ : Le @gouvernementFR condamne avec la plus extrême fermeté les paroles haineuses et écœurantes de @jazzconrad. La vidéo a été retirée de Youtube.

« Je condamne sans réserve ces propos abjects et ces attaques ignominieuses. Mes services œuvrent au retrait sans délai des contenus diffusés. Il appartiendra à l’autorité judiciaire de donner les suites appropriées à ces odieux appels à la haine« , a commenté le ministre de l’Intérieur.

Nick Conrad, un rappeur parisien, appelle au meurtre et à la pendaison des Blancs dans un clip distribué sur toutes les grandes plateformes musicales comme Deezer, iTunes, Amazon, Fnac.

Nous vous laissons découvrir les paroles ci-dessous :

Extrait des paroles : 

Je rentre dans des crèches, je tue des bébés blancs,
Attrapez-les vite et pendez leurs parents,
Écartelez-les pour passer le temps.
Divertir les enfants noirs, de tous ages, petits et grands,
Fouettez les fort, faites le franchement
Que ça pue la mort que ça pisse le sang
Pendus aux arbres dans le vide sidéral
Que ces fruits immondes procurent un spectacle fascinant
Blafards et marrants
Ôtez leur toute vie, qu’ils soient des objets sans vie dès à présent
Possédez les, mettez vos noms sur leurs testaments

Refrain : « Pendez-les, pendez-les tous, pendez les Blancs ».

Pas de sentiments, qu’ils meurent tous en même temps
Donnez l’exemple, torturez devant le groupe
Ceux qui sont trop récalcitrants

Celui qui se définit comme un « artiste noir, parisien, fier et raffiné (sic) » clamait en 2017, pour le site mrafropolitain.com, sa « fierté d’être Noir », faisant de « l’unité Noire » le combat de sa vie. « Ensemble, nous sommes invincibles. Les Afros, avec les combats et la douleur, sauront au final s’autodéterminer ».

Pour le moment, les ligues de vertus ne sont pas encore montées au créneau.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine