Rennes, ville décharge pour mineurs isolés étrangers ? Les pouvoirs publics en tout cas, ne semble rien faire pour limiter leurs exactions, qui se sont multipliées la semaine dernière dans le centre-ville de la capitale bretonne.

Un policier rennais s’étonne du fait que ces individus ne soient pas expulsés hors de France, « ce qui réglerait le problème de façon définitive ». Il nous explique : « ce qu’il faudrait finalement, c’est un mouvement du style balance ton mineur isolé. Si partout en France, on commençait à révéler l’ampleur et l’identité de la délinquance étrangère, les gens prendraient peut être conscience qu’il y a un problème grave ».

Le 09/10/2018, à 22h00, la BAC a interpellé quatre mineurs isolés au Carrefour City à Rennes, Marocains et Tunisiens, pour vol à l’étalage.

Le 10/10/2018 dans la nuit la police a interpellé trois mineurs isolés qui tentaient de voler des voitures. Placés en garde à vue, ils sont mis en examen. Quel est le coût pour l’État et, donc, pour les contribuables de toutes ces mises en examen et ces traitements administratifs pour rien du tout au final? Les interpellés sont tous des tunisiens.

Dans la même semaine, un Afghan a été arrêté après des menaces de mort à l’encontre de pompiers. Un Marocain de 44 ans a été arrêté pour agression sexuelle présumée sur une mineure de 12 ans.

Quand le « vivre ensemble » ressemble de plus en plus à une escroquerie en bande organisée …

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine