Avec Jean Lopez et son Infographie, une lecture vraie de la Seconde Guerre mondiale.

deuxieme-guerre-mondiale -chiffres-cartes

Comme chacun le sait ou devrait le savoir, les guerres sont écrites par les vainqueurs. César dit pis que pendre des Gaulois. Le point de vue de Vercingétorix est resté inaudible…

Le conflit à peine achevé, une foule d’historiens s’empare de son histoire ; chez les vainqueurs pour exalter la victoire du Bien sur le Mal ; chez les vaincus, pour se donner toutes les excuses possibles. L’historiographie de la seconde guerre mondiale est un modèle du genre, insurpassable même.

Les vainqueurs s’adonnent à formater un « roman national » alors que les vaincus façonnent le leur, à rebours. Au fil du temps et des recherches, ces récits sont souvent écornés, parfois mis en pièces. Durant un demi-siècle, la bataille de Normandie fut présentée en écartant le plus possible les destructions commises par l’aviation alliée, souvent sans justificatifs militaires. Ils coûtèrent la vie à 35 000 Français. Les viols en série commis par les « indigènes » de la Première armée française en Italie ont mis du temps à être exhumés…Mal informé, on vit un défunt couple présidentiel pleurer en regardant un film largement mensonger…

L’Infographie conduite par Jean Lopez (un de nos meilleurs connaisseurs de la Seconde Guerre mondiale) a tous les mérites. Ici, seuls les chiffres, dûment certifiés, parlent. Une infographie –data design – d’une extrême qualité livre des informations d’une richesse inouïe. Elle permet d’examiner sous tous les angles un conflit dont la durée, l’ampleur, la complexité brouillent notre compréhension. L’Infographie de Lopez donne des chiffres indiscutables, recoupés, qui seuls peuvent nourrir mise en cause, controverse et, s’il le faut, polémique.

Prenons par exemple la place exacte occupée par la Résistance en France, en nous bornant aux seuls maquis et réseaux de l’intérieur. Ils regroupèrent 31 450 participants, soit 0,07 % de la population. A la date du 6 juin 1944, ils avaient à leur actif 400 soldats allemands tués et 693 collaborateurs et vichystes exécutés. Engagé seulement en juin 1941, le parti communiste français se vanta d’avoir perdu 75 000 de ses militants. En fait, 4 000 dûment justifiés.

Le roman national concocté après la Libération est donc bien une pure affabulation. Dans les faits, les Français, jusqu’au bout, se bornèrent à vivre et à survivre.

Si l’on compare maintenant les pertes humaines subies par les deux grands vainqueurs, les chiffres donnent le tournis. L’U.R.S.S. perdit 11 944 100 soldats dont 66,4 % de Russes et 15,89 % d’Ukrainiens. En 1943, elle comptait 6 299 955 soldats blessés, malades et gelés. Ses pertes civiles s’élevèrent à 15 884 000 habitants dont 7 200 000 pour la seule Russie et 5 200 000 pour l’Ukraine.

Les Etats-Unis déclarèrent 416 837 hommes tués au combat ; moins que la Yougoslavie (451 000). Les pertes civiles ne sont pas prises en compte, trop faibles, sur le plan statistique…

Le vieux Corneille déclamait : « A vaincre sans raison, on triomphe sans gloire… » Il ne pouvait imaginer qu’un jour Hollywood inventerait le soldat Ryan, ce « boy » égaré dans le bocage normand. De quoi passer sous silence les millions d’Ivan, Dimitri, Olga, Tatiana morts pour assurer une victoire totale sur le Reich hitlérien.

Les chiffres renvoient aux faits qui deviennent alors têtus. Lisez l’Infographie de Lopez pour vous en convaincre.

Jean HEURTIN

* Jean Lopez, Nicolas Aubin, Vincent Bernard, Nicolas Guillerat, Infographie de la Seconde Guerre mondiale, Perrin, 27 euros

[amazon_link asins=’2262068259′ template=’ProductCarousel’ store=’httpwwwbrei05-21′ marketplace=’FR’ link_id=’933aa663-d052-11e8-9f2a-f762506b56bd’]

Crédit photo : Pixabay (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !