Après une journée de mardi marquée par une succession d’avaries dues aux conditions très rudes de l’Atlantique, la situation est devenue plus maniable au large du golfe de Gascogne. Armel Le Cléac’h, après le chavirage de son trimaran, a été récupéré par un bateau de pêche, et Sam Davies fait route vers la Bretagne, structure de son monocoque endommagée.

route_rhum

Ce n’est pas la pause mais après le méchant coup de vent de mardi et une mer très dure, les solitaires de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe peuvent enfin faire route rapide vers le Sud-Ouest. Pour autant, ils ne sont pas sortis du mauvais temps avec encore une trentaine de nœuds et des vagues par le travers. Et plusieurs skippers ont annoncé qu’ils devaient faire une escale technique pour réparer, à l’image des deux IMOCA de Yannick Bestaven (fixation de la grand-voile) ou de Fabrice Amédéo (bout dehors cassé) visant l’entrée de Lisbonne.

Les Açores en point de mire

Après le chavirage du Maxi Solo Banque Populaire IX, la classe ULTIME est désormais représentée par François Gabart et Francis Joyon qui bataillent pour accrocher des alizés pour l’instant souffreteux au Nord de Madère. Et dans le golfe de Gascogne, Romain Pilliard fait son possible pour déborder ce cap Finisterre qui marque la porte de sortie, alors que Thomas Coville pense repartir de La Corogne dès que le bras de liaison de Sodebo Ultim’ sera réparé. De fait, la progression des deux leaders est chaotique pour cause de vent erratique et très instable : ce n’est qu’en soirée de ce mercredi que l’anticyclone des Açores pourrait permettre de glisser enfin rapidement vers les Antilles…

Mais pour la plupart des autres concurrents, l’objectif est bien de s’extraire de ce golfe de Gascogne et d’atteindre la latitude des Açores où les conditions de mer et de vent sont nettement plus maniables ! Chez les Multi50, Thibaut Vauchel-Camus indiquait qu’il avait encore une bonne journée de descente vers le Sud-Ouest avant de « souffler » un peu. Quant à Armel Tripon, qui a réussi à s’extirper des côtes portugaises, il doit désormais se recaler vers l’Ouest pour espérer croiser devant. Et Lalou Roucayrol en escale à Lisbonne, doit annoncer son re-départ ce mercredi matin.

Enfin parmi les monocoques IMOCA, force est de constater que Paul Meilhat réalise un superbe début de parcours : il est passé sans trop d’encombre au travers du coup de vent et navigue ce mercredi matin au large de Lisbonne, Vincent Riou dans son tableau arrière et le Britannique Alex Thomson dans son Nord-Ouest. Quant aux Class40, le but est avant tout de glisser le plus vite possible vers le Sud-Ouest pour éviter une nouvelle dépression attendue dans la nuit de jeudi…

Dominic Bourgeois sur la Route du Rhum

Crédit photo : © Alexis COURCOUX #RDR2018
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine