What a game ! Quel match, samedi soir, entre l’Irlande et la Nouvelle-Zélande, dans le cadre des tests matchs de rugby. Rarement, depuis des années, on avait assisté à un combat d’une telle intensité.

Et les Irlandais l’ont fait ! Ils se sont imposés face aux monstres All Blacks (16-9), maitrisant leurs adversaires du soir du début à la fin du match. Les Irlandais ont parfaitement appliqué ce qui a fait le succès de la Nouvelle Zélande contre les autres équipes : être capable de jouer 80 minutes de jeu sans baisser de rythme. C’est ce qui pourrait leur permettre, l’an prochain, de remporter la Coupe du monde.

Après cent onze ans d’attente, l’Irlande triomphe enfin des Blacks sur son sol. Une équipe qui a remporté le Grand Chelem dans le Tournoi des 6 nations,  remporté sa tournée australienne durant l’été, remporté l’intégralité de sa tournée d’automne.

Clairement, c’est la meilleure équipe du monde aujourd’hui – qui en plus était amputée de quelques joueurs clés. Il faut désormais rester concentrer, et ne viser plus qu’une seule chose, sous forme d’apothéose pour cette génération dorée, c’est la coupe du monde, l’an prochain, au Japon.

Retrouvez l’intégralité de la rencontre ci-dessous, une rencontre pour l’histoire :

Par ailleurs, il suffit de voir la qualité de jeu des Cronin, Ringrose, Stockdale ou Larmour pour comprendre que la relève est assurée. C’est à son système de formation que l’Irlande doit la qualité de son rugby.

Dès le plus jeune âge, on joue au rugby à l’école (ainsi qu’au football gaélique ou au hurling). Puis les quatre provinces puisent dans les clubs locaux pour trouver des pépites et les amener à l’académie, les faire murir, avant de les lancer dans le bain professionnel.

En Irlande, pas de saison à 30 matchs comme en France. Et surtout, des joueurs qui sont ménagés pour l’équipe nationale, et des provinces qui se débrouillent parfaitement sans leurs internationaux durant quelques matchs.

Enfin, l’Irlande n’est pas tombé dans le piège du rugby commercial comme en France, un rugby qui barre les jeunes pendant que des individus véreux vont piller l’hémisphère sud de ses jeunes talents. En Irlande, sauf rares exceptions, ce sont uniquement des Irlandais qui jouent pour les provinces. ET cela paie, on l’espère encore pour un peu plus d’un an !

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine