Un solde d’émissions de gaz à effet de serre égal à zéro en 2050 ? Voilà le souhait des ministres de dix pays de l’UE formulé auprès de la Commission européenne.

Zéro émission : quelques nuances

Que va réserver la stratégie climatique de l’Union européenne ? Si le flou subsiste, des ministres de l’énergie et de l’environnement de dix pays membres de l’UE ont adressée une lettre cosignée et datée du 14 novembre au commissaire européen Miguel Arias Cañete. La motivation de ce courrier est de demander à la Commission de tracer une voie « crédible et détaillée » afin de parvenir à un objectif : zéro émission nette en 2050.

Toutefois, cette neutralité carbone ne signifie pas que les émissions de gaz à effet de serre, désignés comme responsables du réchauffement climatiques, auront totalement disparu. L’application d’une politique de zéro émission consiste à capturer une quantité de gaz égale à la quantité émise. L’idée principale de ce projet consiste donc à limiter autant que possible les émissions de gaz à effet de serre sur un territoire, et de « compenser » les émissions restantes en finançant des projets permettant de réduire ou de stocker un volume équivalent d’émissions sur un autre territoire. Un mécanisme que l’on nomme également la « compensation carbone ».

CO2

Le Danemark, la Finlande et les autres 

Parmi les dix États se plaçant à l’avant-garde de la lutte contre les émissions, se trouvent le Danemark, la Finlande, la France, l’Italie mais également le Luxembourg, les Pays-Bas, le Portugal et la Slovénie. Les ministres de l’Espagne et de la Suède font aussi partie des signataires.

Cette demande intervient alors que la Commission européenne doit présenter une stratégie climatique d’ici la fin de l’année 2018. Une stratégie dont la mission est de permettre à l’UE de pouvoir appliquer les décisions prises par l’accord de Paris sur le climat signé en 2016. Ainsi, le 28 novembre prochain, l’exécutif de l’Union européenne précisera ses perspectives pour 2050. Dans la continuité de l’accord de Paris, le projet comprend huit plans possibles pour diminuer les émissions de CO2. Pour rappel, l’un des principaux objectifs de cet accord est de limiter le réchauffement de la planète à 1,5°C d’ici 2100.

Crédit photo : Pixabay (CC0/Thoxuan99)
[cc] Breizh-info.com, 2018, Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.