Acte IV des Gilets jaunes : 200 000 manifestants, 1723 interpellations [MAJ + Vidéo]

A LA UNE

Eric Léost : « La richesse du Patrimoine breton témoigne de temps anciens radieux » [Interview]

« Glad Breizh-Le Patrimoine breton » est une nouvelle revue (deux numéros sortis à ce jour) qui se consacre,...

Alexandre Cormier-Denis : « Le Canada – et par extension le Québec – est le pays qui subit les changements ethno-démographiques les plus importants...

Alexandre Cormier-Denis,  est un chroniqueur et militant nationaliste québécois. Il est principalement connu pour avoir fondé le média alternatif Horizon Québec Actuel et la chaîne YouTube NomosTV....

4 mois de prison ferme avec mandat de dépôt pour Damien T, le gifleur de Macron. Un prisonnier politique ?

Le tribunal correctionnel de Valence a condamné jeudi Damien T, le jeune homme qui a giflé (et pas «...

Nantes : les règlements de comptes à l’arme blanche entre clandestins maghrébins se multiplient

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, quai de la Fosse, un extra-européen qui se dit âgé de...

Les deux Irlandes et la diaspora. Anne Groutel évoque ces 70 millions d’Irlandais qui vivent ailleurs dans le monde [Interview]

Anne Groutel est maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et docteur en études irlandaises. Chercheuse, elle est...

136 000 manifestants selon le gouvernement, plus de 200 000 selon les retours et les visionnages des évènements un peu partout en France, tel est le bilan de l’Acte IV des Gilets jaunes, qui s’est déroulé dans toute la France hier.

Une forte mobilisation qui démontre, pour la 4ème semaine, que les manifestants, soutenus dans les sondages par une majorité de Français, ne lâchent rien et veulent aller jusqu’au bout, c’est à dire ou bien des avancées significatives notamment pour le pouvoir d’achat mais pas que (la question du pacte de Marrakech était également dans de nombreuses bouches hier à travers notamment le sentiment que les Français sont défavorisés par rapport à d’autres populations), ou bien une démission d’Emmanuel Macron et une réforme de la vie politique en France, radicale.

Dans la foulée des manifestations, des violences mêlant racailles de banlieue et quelques éléments extrémistes ont éclaté, dans plusieurs villes (Bordeaux, Toulouse, Paris, Nantes notamment). Des commerces ont été pillés, et les pouvoirs publics, qui avaient à Paris encadré les Gilets jaunes, tout en sortant les blindés, ne sont pas parvenus à empêcher la casse et quelques incendies ça et là. La mairie de Paris estime les dégâts supérieurs à la semaine précédente.

Pourtant, la mobilisation policière était elle d’une ampleur sans précédent, et dans le monde entier, les images des blindés et des milliers de policiers déployés dans Paris ont provoqué de nombreux commentaires. Le président turc Erdogan, renvoyant l’ascenseur à la France qui se mêle très souvent de sa politique en Turquie, a demandé au président Macron de ne pas attenter au droit de manifester de son peuple. La presse étrangère a parfois employé les mots de guerre civile. Il est certain qui se nos médias mainstream avaient capté ces images en provenance de pays comme la Russie, la Chine, la Hongrie, il aurait été alors question de dictature, d’oppression, de répression sans nom…

A noter au moins 1 723 interpellations dans toute la France, des centaines de garde à vue, des interpellations préventives (à la manière du film « Minority Report », on interpelle des individus avant même qu’ils aient fait quoi que ce soit). A Paris, le parquet a précisé que « plus de 900 » personnes ont été placées en garde à vue à la suite des 1082 interpellations qui ont été réalisées dans la capitale.

Ce dimanche matin, 396 de ces gardes à vue avaient été levées : 284 procédures ont été classées sans suite et 108 individus mis en cause ont été déférés au parquet de Paris. Pour les quatre personnes restantes, soit le parquet de Paris s’est dessaisi, soit la garde à vue a été levée pour raison médicale. Les autres gardes à vue, soit plus de 500, étaient toujours en cours, a précisé le parquet.
Voici quelques photos prises par nos soins à Nantes, hier

Des milliers de manifestants à Nantes, à Brest, à Quimper, des centaines à Quimperlé, à Saint-Brieuc. Le chiffre de 30 000 annoncé dans toute la France de la mobilisation des Gilets jaunes est totalement bidon eu égard des mobilisations importantes que l’on peut voir visuellement dans toute la France.

A Nantes, la manifestation tourne aux incidents. A Paris, les pillages débutent, comprenant de nombreux banlieusards.Malgré l’énorme mobilisation policière (inédite en France), des boutiques sont cassées, des voitures sont brulées.

En Ille-et-Vilaine, blocage du dépôt pétrolier de Vern-sur-Seiche, près de Rennes, ce samedi matin. Les Gilets jaunes sont une centaine désormais devant la Préfecture. A Brest, la manifestation vient de débuter.

500 à 600 gilets jaunes ont défilé ce samedi matin à Quimperlé à partir du rond-point de Kervidanou vers le sud de la ville, dans une certaine confusion.
© Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/bretagne/gilets-jaunes-les-actions-prevues-en-bretagne-ce-samedi-apres-midi-08-12-2018-12155706.php#cK5yFzMj61PwaqDS.99

MAJ : à Lyon, des gilets jaunes mobilisés contre le pacte de Marrakech sur les migrations

A Bruxelles, le Parlement Européen attaqué

MAJ : Plus de 1 500 Gilets jaunes au Puy-en-Velay en Haute-Loire, 700 interpellations…et le gouvernement qui indique seulement 30 000 manifestants. La désinformation est totale, y compris sur les plateaux de la presse mainstream, obsédée par l’ultra gauche, l’ultra droite (dont le drapeau français serait le symbole)…

« Elus, vous rendrez des comptes », peut-on lire sur une large banderole sur les Champs-Elysées.

Sur @CNEWS toujours, personne pour représenter les partisans des #GiletsJaunes . Obsession des casseurs, de l’ultra gauche, de l’ultra droite…le drapeau français serait presque un symbole d’extrême droite. Désinformation totale. Les journalistes s’étonnent de se faire insulter.

MAJ : le gouvernement annonce 30 000 manifestants en France et ….700 interpellations, cherchez l’erreur. Il semblerait qu’on soit plus proche de 100 000 eu égard des retours ici et là. Par ailleurs, l’énormité du dispositif policier à Paris fait qu’il est impossible d’avoir un chiffre précis à l’heure qu’il est. A noter le rôle joué par les principales télévisions et radios en tant que relai, une nouvelle fois, du gouvernement.

 

MAJ :

mAJ : Une manifestation de Gilets jaunes à Den Haague, aux Pays-Bas

En Belgique également

 

Ce samedi, nouvelle mobilisation des Gilets jaunes, à Paris et en région. Des milliers de manifestants convergent actuellement sur les Champs-Elysées, tandis que des centaines d’interpellations préventives ont eu lieu, à la manière du film « Minority Report » dans lequel des gens simplement « suspectés de vouloir commettre un délit » sont interpellés et placés en garde à vue.

Pourtant sur place, comme vous allez le voir en vidéo, l’ambiance est paisible.

A noter que le parquet de Paris a annoncé samedi l’ouverture d’une enquête après la divulgation sur internet d’un document de la préfecture de police détaillant le dispositif de sécurité prévu dans la capitale pour la journée de manifestations des «gilets jaunes». Ce document, censé rester confidentiel, a commencé à circuler vendredi.

La police a tiré des gaz lacrymo pour disperser la foule sur les Champs-Elysées.

Retrouvez ci-dessous des directs que nous avons sélectionné pour vous :

https://www.youtube.com/watch?v=GCCQmcxradc

A Arzal, dans le Morbihan, les Gilets jaunes ont mis en place un barrage sur la RN165. A Langueux, dans les Côtes-d’Armor, des barrages filtrants sont mis en place près de la zone commerciale. A Brest, plusieurs manifestations auront lieu dans la journée.

A Quimper, compte tenu des violences qui ont émaillé la manifestation du 17 novembre 2018 dans le centre-ville, des mesures particulières sont prises pour que ces débordements ne se reproduisent pas :

– le transport et la consommation de boissons alcoolisées sont interdits sur la voie publique le samedi 8 décembre de 12h à 22h, dans l’ensemble du centre-ville de Quimper,

– l’accès au centre-ville de Quimper est interdit pour les véhicules et personnes transportant des matières dangereuses (fusées de signalisation, fumigènes, artifices, etc.) ou pouvant être déversés sur la voie publique ou susceptibles d’être utilisés comme projectiles les samedi 8 et dimanche 9 décembre,

La mairie de Quimper interdit le stationnement dans le centre-ville piétonnier samedi 8 décembre et y règlemente strictement la circulation (possibilité de passage pour les véhicules de livraison et pompes funèbres le matin, circulation interdite l’après-midi).

A Quimperlé, accès à la ville en partie bloqué à l’échangeur de Kervidanou pour les usagers de la RN 165.

A Saint-Nazaire, un rassemblement a lieu devant la gare. A Lannion, Les Gilets jaunes bloquent le Crédit agricole

A Paimpol,  filtrage de la circulation au rond-point de la Lande blanche.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Ravage, le roman de Barjavel adapté en bande dessinée

En 1943, dans Ravage, René Barjavel dénonce les dangers d’une science que l'être humain ne maîtrise plus. Ce roman...

Valls : 60% eus an divizoù a zo e spagnoleg el liseoù

Ouzhpenn anv ur ministr kozh cheñch-dicheñch eo Valls, anv ur ger eus Katalonia-ar-su eo. E penn ar c'huzul-kêr emañ...

Articles liés

Bobards Lives Matter, Golden Bobards et Bobid-19. Votez pour les Bobards d’or 2021 !

La XIIe cérémonie des Bobards d’Or aura lieu lundi 14 juin à 19 heures au théâtre du Gymnase, 38, boulevard de Bonne-Nouvelle, 75010 Paris....

Violence des Antifas contre des Catholiques. Emmanuelle Ménard interpelle Gérard Darmanin

Alors que se tient en appel à Paris le procès d'Esteban Morillo et de Samuel Dufour, accusés du meurtre du militant antifasciste Clément Méric...

Le saccage de Paris en débat

Côté rue de Paris, des embouteillages, du patrimoine public saccagé ou vendu aux enchères, des rues sales et livrées aux ordures, des rats, des...

Retour à Stalingrad….en plein Paris ! [L’Agora]

Des éclairs trouent la nuit. Des explosions succèdent à d’autres explosions. Des hommes, des femmes fuient, courent vers le bout de la rue avant...