René Le Honzec : « Sainte Anne est la Patronne des Bretons » [Interview]

A LA UNE

Keranna, l’Histoire de Sainte Anne d’Auray. Il s’agit de la nouvelle bande dessinée réalisée par René Le Honzec, à qui les Bretons doivent une excellente « Histoire de la Bretagne en bande dessinée » (avec R.Seycher)

Dans cet ouvrage réalisé seul et édité par Ar Gedour,  l’auteur s’est attaché à une mise en perspective historique de la Bretagne, de la France et de l’Europe à l’époque (XVIIème siècle) de Yvon Nicolazig, cet homme que Sainte Anne choisit pour découvrir la statue miraculeuse, ériger une chapelle qui va devenir le sanctuaire de Sainte Anne d’Auray fréquenté par des millions de pèlerins jusqu’à aujourd’hui.

Dans un voyage à travers les siècles retraçant l’histoire de Sainte Anne d’Auray et de ses miracles sont brossées des scènes évoquant aussi bien le Temple de Salomon , la bataille navale avec les marins d’Arzon épargnés par les canonnades lors de la Guerre de Hollande en 1673, des naufrages et pirateries, des guérisons, des enfants sauvés, des grabataires qui se lèvent, des villes sauvées de l’incendie ou de la peste, les persécutions lors de la Révolution française, la Grande Guerre avec des Poilus bretons qui montent à l’assaut en invoquant leur sainte Patronne…Et la dévotion à Sainte Anne de par le monde (vous apercevrez sainte Anne-la-Palud, sainte Anne d’Apt, Chiry-Ourscamp, Vilnius en Lituanie, Ekaterinbourg en Russie, Varsovie, Brazzaville ou St Laurent au Canada…).keranna

Ce livre, le premier édité par Ar Gedour, est une histoire complète jusqu’à nos jours, avec aussi l’évocation de la venue du Saint-Père Jean-Paul II, en 1996.

On retrouve à travers ces planches le style qui a plu aux amateurs de l’Histoire de la Bretagne. Un style, et des idées (évoquer notre histoire, religieuse, patrimoniale, culturelle, charnelle) marquantes et importantes, avec toujours cette vocation de transmettre et d’éveiller. Assurément, Keranna, l’histoire de Sainte Anne d’Auray, doit figurer dans votre bibliothèque.

Pour commander la bande dessinée, c’est ici

Breizh-info.com : Pourquoi avoir voulu écrire cet ouvrage sur Ste Anne d’Auray ?

René le Honzec : A la suite d’une conférence sur la Chouannerie au début des années 90, le recteur Le Dorze de la basilique de Sainte Anne d’Auray m’avait demandé de réfléchir à une Histoire de Sainte Anne, mais cela n’avait pas abouti. Et voilà que je rencontre Eflamm Caouissin presque 30 ans plus tard, responsable du site catholique breton Ar Gédour (Le Guetteur), qui souhaitait se lancer dans l’édition :ainsi est né  ce projet qui est devenu réalité. Pour l’anecdote, nous avions fondé une revue d’histoire de Bretagne « Dalc’homp Sonj ! » en 1981 avec Herri Caouissin,son grand-père. Comme tout bon Breton catholique, j’avais une relation particulière avec Sainte Anne comme avec le Sanctuaire : j’ai des photos de moi bambin avec mes parents à la Fontaine, j’ai effectué rituellement pendant des années le pèlerinage à pied depuis  Landévan, ma paroisse, j’invoque et je prie notre Patronne comme le faisait ma grand-mère qui, bien sûr, se prénommait Anna …

Mais aussi, comme vous le savez, je suis un passionné d’histoire qui se veut vulgarisateur. Comme dans la série Histoire de Bretagne, j’ai voulu être d’une grande rigueur aussi bien dans l’historique que dans les reconstitutions à  travers les siècles, même les millénaires puisque, par exemple, j’ai dessiné le Temple de Salomon aussi bien que le char Sherman en 1944 « Sainte Anne d’Auray » du colonel Dio, ancien du Petit Séminaire. Et s’il y a une scrupuleuse retranscription de l’Histoire Miraculeuse d’Yvon Nicolazig sur 11 planches, tout le reste est Histoire du Sanctuaire le plus important de Bretagne, qui a vu défiler des millions de pèlerins à travers les siècles, replacée dans les contextes historiques. Autant il m’apparaît normal de connaître Nominoé, la Duchesse Anne , les Bonnets Rouges ou la Chouannerie, autant me semble-t-il nécessaire de connaître cet aspect de notre Histoire de Bretagne, pour les croyants comme pour les amateurs d’Histoire.

Breizh-info.com : Que représente Anne pour les Bretons ?

René le Honzec : Je crois que Sainte Anne est la Patronne des Bretons. C’est quelque chose de très fort pour un chrétien : il s’agit de la Mère de la Sainte Vierge, de la Grand’Mère du Christ, qui a choisi d’apparaître à un paysan breton, dans sa langue. Le Peuple de Bretagne a été distingué pour honorer tout particulièrement la Grand’Mère de tous les Chrétiens ; je fais un peu le parallèle avec la France « Fille Aînée de l’Eglise », en toute humilité. Car Sainte Anne, c’est d’abord Celle à qui on s’adresse en toute confiance, c’est vraiment la Grand-Mère. Il me semble personnellement plus facile, en dehors de tout débat théologique, de m’adresser à Elle d’abord, comme aussi à notre Mère Marie, car nous ne sommes que des êtres humains, avec nos faiblesses, et il est plus facile de les confier à Elles avant d’en parler à Dieu. Mais il faut aussi voir les choses en face : la Bretagne se déchristianise comme la France, et si le Grand Pardon attire toujours des foules de pèlerins, les cheveux blancs sont de plus en plus majoritaires. Je pense modestement faire œuvre chrétienne dans le cadre de la Nouvelle Evangélisation, dans l’esprit Feiz ha Breizh, en permettant à tout un public par le biais d’un album BD  qui s’adresse, suivant la fameuse formule, « aux 7 à 77 ans »  d’affermir sa Foi, ou de la découvrir.

Breizh-info.com : Pouvez-vous nous parler un peu de la dévotion à Sainte Anne à travers le monde ?

René le Honzec : J’ai découvert moi-même l’étendue de la dévotion à Sainte Anne sous toutes les latitudes, et j’ai eu le plaisir de dessiner l’église Sainte Anne de Varsovie fondée en 1454, celle de Vilnius (Lettonie) toute de brique rouge, celle d’Ekaterinbourg détruite par les communistes, celle de Sainte Anne du Congo érigée par les Congolais à Brazzaville. Mais le plus émouvant c’est le pèlerinage des Indiens Hurons dès 1671 (qui, eux aussi, parlent de leur « Grand-Mère ») à Sainte Anne de Beaupré au Québec. L’actuelle basilique voit passer 1 million de pèlerins par an !

Enfin, comment ne pas être ému par cette délégation vietnamienne venue danser et chanter sur le parvis de notre Sainte Anne le 26 juillet 2015 (c’est l’avant-dernière case de l’album). On peut aussi penser que les milliers de missionnaires et religieuses, partis de Bretagne témoigner de par le Monde, ont eu quelque influence …

Breizh-info.com : Avez vous d’autres projets en cours ou à venir ?

René le Honzec : Ma foi, oui ! Je suis par ailleurs dessinateur d’actualité dans le journal en ligne d’information libéral « Contrepoints ». En ce moment précis, j’illustre par ailleurs de façon humoristique un livre d’économie, avant de passer à un album  très différent qui mettra en BD un ouvrage de Noël du Fail, auteur breton du XVIème siècle surnommé  « le Rabelais breton ». Ensuite, l’histoire d’un général Français du XXème siècle (pas de nom par discrétion), et au deuxième semestre 2020 un tome IV de  l’Histoire des  Troupes de Marine (1995-2020). A la Grâce de Dieu !

Propos recueillis par Yann Vallerie

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Afrika-ar-Su : N’eo ket mui paeet implijidi an ANC abaoe 3 miz

N'eo ket an ANC evit meriñ ekonomiezh Afrika-ar-Su (anez komz eus ar peurrest evel just) met n'eo ket evit...

Immigration et racket du contribuable. Un milliard d’euros pour l’aide médicale d’État (AME) aux migrants dans le budget 2022

Un milliard d'euros. 14 euros par Français, pris dans vos poches. Selon le projet de loi de finances annoncé...

Articles liés