glycine

Près du rond-point de Rennes, dans la courbure du boulevard Lauriol à l’angle de la rue Léon Jost – jadis rue des Fraises, une impasse en rappelle le souvenir – se trouve le restaurant les Glycines. Celui-ci rappelle le passé proche du quartier, ouvrier et maraîcher. Un passé bientôt révolu sous les coups de pelleteuses : comme ailleurs, ça se renchérit et se densifie.

Dans la grande salle éclairée par la verrière d’angle et le retour, sous une décoration un brin désuète, le midi en semaine, les travailleurs et ouvriers des environs se restaurent. C’est comme dans de nombreux restos ouvriers : buffet d’entrées à volonté, plat du jour, quart de vin, café. Une vraie cuisine cependant et quatre plats du jour au choix.

Près des Glycines, un autre café recèle tout un patrimoine : Aux Marronniers, un peu plus bas sur le boulevard en direction du rond-point de Rennes, du même côté, on peut jouer à la boule nantaise. Ce jeu 100% nantais qui se pratique encore dans une dizaine de cafés de l’agglomération, dont à Nantes les Marronniers, les Petits joueurs (23 rue du Port Guichard près Saint-Donatien), la Terrasse (rue Baptiste Marcet à la Durantière), le Lorrain (rue Nicolas Appert), le café-tabac Poincaré…

Y aller : les Glycines, 23 bd Gabriel Lauriol, 02-40-29-48-84

Ouvert du lundi au vendredi de 11h30 à 15h.

Carte des jeux de boule nantaise dans l’agglomération – n’y manque que celui de Paimboeuf

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine