Rugby. C’est parti pour le tournoi des 6 nations 2019 !

A LA UNE

Qui succèdera à l’équipe d’Irlande dans le palmarès du tournoi des 6 nations, version 2019 ? Réponse dans quelques semaines, alors que débute une nouvelle édition du Tournoi, la dernière avant la coupe du monde, ce vendredi soir.

Une entrée en matière qui s’annonce chargée, avec France-Pays de Galles, à 21h, au Stade de France. Une rencontre suivie demain d’Ecosse-Italie (15h15) puis d’Irlande-Angleterre, finale avant la lettre (17h45). Nous vous avons présenté le calendrier de cette édition (voir ici), mais aussi les sélections annoncées, voici maintenant notre analyse de la première journée.

France-Pays de Galles : le match de la peur

La dernière sortie de l’équipe de France, en novembre, s’est soldée par une humiliation face aux Fidji. Autant dire que c’est un match de la peur, devant 60 000 personnes, qui attend les bleus qui n’ont rien montré depuis plusieurs années sur le plan du rugby international.

Privilégiant les naturalisations à gogo (Willemse, Raka…) et avec un championnat où les armées de mercenaires supplantent les joueurs du crus, il ne faut pas s’attendre à mieux de cette équipe de France. Surtout face à des nations qui usent moins leurs joueurs (il suffit de comparer le nombre de rencontres jouées par les Irlandais, les Ecossais ou les Gallois sur une saison) et surtout, qui forment depuis l’enfance des joueurs du cru, qui apprennent un jeu de mouvement, d’évitement, de vitesse, sans refuser quand il le faut la confrontation.

Du côté du Pays de Galles, c’est une nation qui doute sur le plan des clubs, mais qui est invaincue sur le plan international depuis une série de test-matchs réussis, en juin comme en novembre.

Notre pronostic ? On voit les Gallois battre l’équipe de France, qui devrait récolter le bonus défensif.

Le XV de France de départ : 15. Médard ; 14. Penaud, 13. Fofana, 12. Ntamack, 11. Huget ; (o) 10. Lopez, (m) 9. Parra ; 7. Iturria, 8. Picamoles, 6. Lauret ; 5. Willemse, 4. Vahaamahina ; 3. Atonio, 2. Guirado, 1. Poirot

Remplaçants : 16. Marchand, 17. Priso, 18. Bamba, 19. Lambey, 20. Alldritt, 21. Serin, 22. Fickou, 23. Doumayrou

Le XV de départ du Pays de Galles : 15. L.Williams ; 14. North, 13. J.Davies, 12. Parkes, 11. J.Adams ; (o) 10. Anscombe, (m) 9. T.Williams ; 7.Tipuric, 8. Moriarty, 6. Navidi ; 5. AW. Jones (cap), 4. Beard ; 3. Francis, 2. Owens, 1. R.Evans

Les remplaçants : 16. Dee, 17. W.Jones, 18. Lee, 19. Hill, 20. Wainwright, 21. G.Davies, 22. Biggar, 23. Watkin

Embed from Getty Images

Ecosse-Italie : confirmation ou surprise ?

Si confirmation il devait y avoir, ce serait de la forme actuelle, exceptionnelle, du rugby écossais. Deux équipes qualifiées en quart de finale de la Champions cup (Edimbourg et Glasgow), ces mêmes équipes jouant le haut de tableau en Pro 14, et surtout, une génération talentueuse qui semble de plus en plus solide sur le plan international malgré une tournée mitigée en novembre.

Contre l’Italie, des blessés tout de même avec les flankers John Barclay et Hamish Watson, le pilier Zander Fagerson, le deuxième ligne Richie Gray ainsi que les talonneurs Fraser Brown et George Turner . Et cela tombe mal, face à une équipe italienne qui commence à inspirer un peu plus de respect à ses adversaires qu’il y’a quelques années. Les bons résultats cette saison du Benetton Trévise (et à un niveau moindre du Zèbre) confirment cette dynamique.

Et si l’Italie créait la surprise en Ecosse ? On voit un match serré, un bonus offensif pour les deux équipes, une victoire de l’Ecosse, et un bonus défensif pour l’Italie.

Le XV Écossais : 15. Hogg ; 14. Seymour , 13. H.Jones, 12. Johnson, 11. Kinghorn ; 10. Russell, 9. Laidlaw (cap.) ; 7. Ritchie, 6. Skinner, 8. Wilson; 5. Gilchrist, 4. Toolis; 3. Nel, 2. McInally, 1. Dell

Les remplaçants : Kerr, Bhatti, Bergham, Graham, Strauss, Price, Hastings, Harris

Embed from Getty Images

Irlande-Angleterre : finale ou démonstration ?

L’Irlande qui vient de battre les Blacks. L’Angleterre qui semble en difficulté (tout en demeurant une équipe solide). Et si l’Irlande ne faisait qu’une bouchée des Anglais à Dublin ? C’est en tout cas ce que l’on pronostique : victoire de l’Irlande avec bonus offensif, et rien pour l’Angleterre.

Le XV Irlandais : 15. Henshaw ; 14. Earls, 13. Ringrose, 12. Aki, 11. Stockdale ; 10. Sexton, 9. Murray ; 7. Van der Flier, 6. O’Mahony, 8. Stander ; 5. Ryan, 4. Toner ; 3. Furlong, 2. Best (cap.), 1. Healy

Les remplaçants : Cronin, Kilcoyne, Porter, Roux, O’Brien, Cooney, Carbery, Larmour

Le XV de départ des Anglais : 15. Daly ; 14. May, 13. Slade, 12. Tuilagi, 11. Nowell ; 10. Farrell( (cap.), 9. Youngs ; 7. Curry, 6. Wilson, 8. Vunipola ; 5. Kruis, 4. Itoje, 3. Sinckler, 2. George, 1. M.Vunipola

Les remplaçants : Cowan-Dickie, Genge, H.Williams, Lawes, Hughes, Robson, Ford, Ashton

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Un collectif mobilisé pour la réhabilitation d’une ancienne voie ferrée dans le pays de Retz

Entre Paimboeuf et Saint Hilaire de Chaléons, 28 kilomètres de voie désaffectées depuis 1998. Des riverains et d'anciens cheminots...

Ospital Dinan : 6 goprad digarget dre ziouer a bas yec’hed

D'al lun 20 a viz gwengolo e ospital Dinan e voe galvet 11 goprad (war 1446) rak n'o doa...

Articles liés