Comment faire pour acheter (ou louer) le bateau de vos rêves ?

A LA UNE

Acquérir un bateau est un projet qui en fait rêver plus d’un – surtout en Bretagne – mais qui peut intimider ceux qui ne sont pas expert en navigation. Et décourager rapidement ceux qui n’ont pas le budget pour. Certains sites Internet proposent désormais une palette de services pour trouver le navire correspondant à ses besoins, ses envies et son budget.

Première étape : définir son projet bateau

  • Définir son budget pour déterminer la tendance de taille et d’âge de l’embarcation
  • Définir son programme de navigation : balades à la journée ou long séjour, petites criques ou haute mer : le modèle à choisir diffère en fonction des projets de chacun.
  • Imaginer son équipage. Le navire devra-t-il compter ou non des cabines ? Peut-on opter pour des couchages dans l’espace de vie ?

Les propriétaires étant les mieux placés pour parler de leur bateau, en exprimer les qualités et les défauts, certains sites comme Band of Boats, un site Internet dédié à cette recherche, consacrent une section de son site dédiée aux avis et aux échanges sur chaque modèle. Mais le site propose également de mettre en relation avec des professionnels pour ceux qui préfèreraient miser sur des valeurs sûres !

Un simulateur d’achat pour trouver la perle rare 

Le site référence plus de 6000 constructeurs de voiliers à travers le monde. Pour aider les internautes à trouver le navire qui leur correspond, l’entreprise a mis au point un outil spécifique « mon bateau idéal ». Ce formulaire en ligne permet de faire le tri parmi les modèles et options existants.

L’outil guide pas à pas le futur acheteur à travers une série de questions simples sur ses envies, son budget et le nombres de personnes prévues à bord. Suite à une sélection « multicritères » parmi des milliers de références, le futur plaisancier n’a plus qu’à trouver son coup de cœur parmi les modèles dénichés par le moteur de recherche.

Quel type de bateau ?

  • Le catamaran : pour un confort optimal

Les multicoques de croisière offrent une stabilité et un espace sans égal sur les monocoques. Leur largeur est cependant un point faible pour accéder à certains ports qui manquent de place. Il faut compter environ 120 000€ pour s’offrir un catamaran d’occasion 38 pieds.

  • La voile légère : la navigation sportive à la journée

Pour ceux qui considèrent la navigation comme un sport avant tout et qui sont prêts à faire l’impasse sur l’habitabilité de l’embarcation, la voile légère (bateaux qui partent depuis les plages ou les petites cales) offre un rapport qualité prix idéal. Ces voiliers étant plus petits sont plus abordables et après quelques leçons en école de voile ils sont navigable à haute vitesse, plus de 20 nœuds à 2 ou 3 équipiers sur un hobie cat 18 pour un budget de 2 à 5000€.

D’autres conseils pour réaliser son rêve d’acquérir un bateau

Une expertise semble indispensable pour réaliser un tel achat et pour éviter toute mauvaise surprise. Mais également pour contrôler  les formalités administratives relatives à la vente (francisation, absence de saisie conservatoire…). Les coûts masqués doivent également être étudiés (armement de sécurité, livraison, mâtage, voiles supplémentaires éventuelles, packs de sécurité avec obligation d’avoir un pack hauturier si bateau acheté en leasing…). Le coût d’entretien représente par ailleurs environ 10% de son prix d’achat, et cela chaque année (sans compter l’assurance à étudier).

Voici les frais annuels d’un bateau à prendre en compte lors de votre budgétisation :

  • Carburant : Qui dit bateau à moteur, dit essence et carburant. Selon le nombre de vos sorties en mer et votre activité (plaisance, pêche, loisir etc) le carburant peut représenter un budget considérable.
  • Passeport maritime : Selon la longueur et la puissance de votre bateau d’occasion, les prix sont assez variable et vont de sommes assez faibles à des investissements plus importants.
    Postes escales : Amarrer dans un port ou une marina vous coûtera généralement assez cher, selon la saison et l’endroit. Pensez à vous renseigner avant en appelant.
  • Entretien général : Prévoir un budget avec votre revendeur et des experts pour estimer le budget d’entretien général de votre bateau. Car cela dépend de votre bateau, son état actuel et votre utilisation.  Carénage, peinture, vidange, étanchéité, changement des anodes, graissage des organes de directions. Plus l’entretien du moteur et de la propulsion thermique, qui vous en coûtera plusieurs centaines d’euros par an.
  • Hivernage
    Remorque : solution la moins cher, vous pouvez trouver un entrepôt d’hivernage pour une somme relativement modique.
  • A flot : Selon la taille et la zone d’amarrage les prix sont très variables
  • Assurance : Investissement modeste pour les plus petits bateaux à moteur, cela peut monter à plusieurs milliers d’euros pour les grosses embarcations.

Avant de s’emballer également, songer à l’achat sa place de port (hormis si achat d’un transportable). Mais également…au permis. Il n’est pas obligatoire pour un voilier non équipé de VHF (liaison radio).  Si il en est équipé, le skipper  devra être titulaire du permis plaisance option côtière (pour être en règle dans les eaux françaises), ou du certificat restreint de radiotéléphoniste (CRR) l’autorisant à naviguer à l’étranger. Pour tout bateau à moteur dont la puissance dépasse 6cv, le permis est obligatoire.

Une fois tout cela bien en tête, vous pourrez commencer à choisir le bateau de vos rêves !

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

« Vivre ensemble » à Brest. Des policiers attaqués dans le quartier de Kérédern

La police n'effraie plus les voyous. A Brest, des policiers ont été attaqués, dimanche, en pleine journée, dans le...

Marsault, l’encre et le bazooka

Marsault, dessinateur humoristique et auteur de bande dessinée à succès, est l'invité de Livre Noir. Rare dans les médias,...

Articles liés