Découverte. L’abbaye de La Coudre (53) et ses flans !

A LA UNE

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Aujourd’hui, en partenariat avec Divine box, nous partons en Mayenne à la découverte de l’abbaye de la Coudre, et de ses flans, fameux !

abbaye de La Coudre - Photo pour Breizh Info.001

Histoire : le retour des soeurs !

Petit rappel historique : la Révolution, à partir de 1789 et après, met à mal toutes les abbayes françaises, obligeant les soeurs à quitter le territoire. Une bonne partie se réfugie notamment en Suisse !

Le grand retour commence doucement en 1816. Un groupe de dix moniales cisterciennes venant de Darfeld (en Westphalie) sinstalle ainsi près de Laval, au prieuré sainte Catherine. À l’époque, les soeurs ont un rôle dans l’éducation, notamment pour les plus pauvres.

Mais en 1855, un incident vient bouleverser la vie de la communauté : le tracé de chemin de fer passe au beau milieu de la propriété que les soeurs occupent. Les cisterciennes achètent ainsi des terrains en dehors de la ville, et commencent de grands travaux pour construire la nouvelle abbaye ! En 1859, tout est fin prêt, et la communauté effectue en silence le chemin vers leur nouvelle demeure

Côté économique et artisanat monastique, le choix se porte vite vers une fromagerie : avec laide des moines de labbaye du Port-du-Salut (fameux créateurs du fromage type Port-Salutaujourdhui), les moniales installent leur fromagerie en 1868 et deviennent vite des spécialistes !

Toujours au secours des nécessiteux !

Fidèles à l’accueil bénédictin et au soucis des autres, les moniales de La Coudre ont souvent aidé les personnes dans le besoin :

  • lors du conflit de 1870, la communauté ouvre ses porte aux centaines de blessés de guerre
  • lors de la Première Guerre mondiale, les soeurs accueillent à nouveau les blessés venant du front
  • lors de la Seconde Guerre mondiale, en 1940, les soeurs offre la moitié des bâtiments aux séminaristes de Laval, dépouillés de leur séminaire par les allemands.

Heureusement, les soeurs ont réussi à retrouver ensuite une paix et une harmonie, dans la règle monastique “prière et travail, si chère à saint Benoît. En 1967, une nouvelle hôtellerie est construite pour accueillir de nouveaux pèlerins, et dans les années 1990, les soeurs rénovent linfirmerie, les ateliers et le magasin à coups de grands travaux.

Les fondations

Etune abbaye qui grandit et qui rayonne est généralement aussi une abbaye qui envoie des fondations… Et cest le cas pour labbaye de La Coudre ! Depuis 1837 jusquen 1920, la communauté a créé 5 fondations françaises, sans compter leurs récentes fondations au Cameroun et au Japon !

Produits

Aujourdhui lactivité économique de labbaye de La Coudre repose principalement sur leur fromagerie et leur production de préparations pour flans.

Côté fromagerie, le travail des soeurs a bien évolué depuis 1868. Au tout début, des salariés allaient collecter le lait des éleveurs de la région. A partir de 1960, cest une seule entreprise voisine qui centralisera tout cela pour elles. Et depuis 1995, étape décisive, les soeurs décident de se consacrer sur la partie la plus importante : laffinage du fromage en cave ! Labbaye ne transforme donc plus le lait, mais bichonne chaque Trappe de La Coudrepour lui conférer ses notes légèrement salées et ses bons arômes de lait chaud. Avec sa texture moelleuse, leur fromage est facile à faire fondre et à gratiner. Un vrai régal !

Et depuis 1975, le travail des soeurs de La Coudre sest complété d’une production de préparations pour flans/entremets. Aujourdhui, il sagit de la principale source de revenus des soeurs. La poudre, fabriquée à partir dingrédients entièrement naturels, permet de faire de délicieux flans : avec 9 parfums et 2 formats différents, il y a du choix ! Les flans de labbaye de La Coudre sont parmi les plus renommés des desserts monastiques !

Enfin, tout récemment, une petite activité de maroquinerie a vu le jour à l’abbaye. Les soeurs confectionnent ainsi des couvertures de livre et des liseuses en cuir, très pratique.

Et pour acheter les produits de labbaye de La Coudre ?

Sur place à la boutique près du monastère bien sûr ! Leur adresse : Abbaye de la Coudre, Rue Saint-Benoît, 53000 Laval. Ou sinon sur la boutique monastique en ligne de Divine Box.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Le chantage au vaccin sur les enfants – JT de TVLibertés du mercredi 28 juillet 2021 [Vidéo]

À la une de ce journal du 28 juillet de TVLibertés, les collégiens et lycéens non vaccinés seront renvoyés...

Tyrannie sanitaire. Professeur Raoult sur les vaccins et le Covid-19. Évolution de l’épidémie et Harcèlement

Tyrannie sanitaire. Professeur Raoult sur les vaccins et le Covid-19. Évolution de l'épidémie et Harcèlement https://www.youtube.com/watch?v=eUFLWj6qw2A Photo d’illustration : DR  Breizh-info.com, 2021,...

Articles liés