Le journaliste Vincent Lapierre en garde à vue 24h… il portait un spray de défense [Vidéo]

Le samedi 23 février avait lieu à travers toute la France l’acte XV de la mobilisation des Gilets jaunes.

L’occasion pour Vincent Lapierre et son équipe de constater la vigueur du mouvement à Paris mais aussi l’intraitabilité des forces de l’ordre à l’encontre des Gilets Jaunes et de Vincent Lapierre, qui, comme des milliers de manifestants, fera 24h de garde à vue pour des prétextes spécieux. En l’occurence, le port d’un spray de défense au poivre, de moins de 100 ml , pour éventuellement parer à des agressions d’antifas, les forces de l’ordre censées assurer la sécurité de chaque citoyen ne l’ayant jamais fait le concernant.

Faible avec les forts, forte avec les faibles. Tel pourrait être le slogan de la République française, qui ne met pas tous les moyens pour protéger ses citoyens (et ses journalistes), et qui en plus, les réprime lorsqu’ils envisagent éventuellement de se défendre.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !