Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine (dans les années 70 en Californie), George Lucas écrivait le scénario d’un film de science-fiction qui bouleverserait le monde du cinéma : Star Wars.

Plus de 40 ans après, Star Wars est devenue l’une des sagas les plus connues de l’histoire du 7ème art… et également l’une des plus lucratives ! Le réalisateur a même cédé la marque à Disney en 2012 contre la somme faramineuse de 4 milliards de dollars, une somme déjà rentabilisée avec les quatre nouveaux longs-métrages déjà produits par la firme américaine.

Ces quatre films se sont ajoutés aux six premiers sortis entre 1977 et 2005, approfondissant encore un peu plus cet univers déjà très fourni. Une aubaine pour Daniel Prada, fan espagnol et collectionneur à qui l’on doit l’exposition organisée au Centre Expo Lafayette Drouot dans le 9ème arrondissement de Paris, ouverte depuis le mois de décembre et jusqu’au 4 mai.

L’équipe de l’émission « Star Wars en direct » a visité l’exposition et a rencontré Daniel Prada (à partir d’1h19mn15)

Commençons par LE point négatif, le prix du ticket d’entrée. Celui-ci est de 18 euros pour un adulte, c’est cher, même si l’on imagine que la location des lieux n’est pas donnée. Des tarifs « réduits » sont toutefois disponibles pour les enfants, les étudiants ou les demandeurs d’emploi.

Heureusement, une fois arrivé au début de l’exposition, on plonge immédiatement dans le fabuleux monde imaginé par George Lucas puisque nous sommes accueillis par des reproductions « grandeur nature » de deux de ses personnages principaux, les droïdes R2D2 et C3PO. Des « statues » de ce style agrémenteront toute l’exposition pour le plus grand plaisir des visiteurs qui ont l’impression de croiser leurs héros.

L’exposition présente de nombreuses statues « grandeur nature »

La première salle était une mise en bouche, on y trouvait également quelques vieux jouets et des lego divers, mais la suite de l’exposition est organisée en suivant la chronologie de Star Wars. Pas celle de la sortie des films, puisque vous savez peut-être que les événements racontés dans les épisodes sortis entre 1977 et 1983 se situent après ceux que l’on découvre dans la trilogie ayant vu le jour entre 1999 et 2005. Oui, il faut suivre !

L’épisode 1, intitulé « La menace fantôme », fête donc son 20ème anniversaire en 2019, il fallait donc marquer le coup, et le moins que l’on puisse dire est que le « podracer » (vaisseau de course) en taille réelle du jeune Anakin Skywalker est impressionnant.

L’épisode 1, dont est issu ce vaisseau, fête son 20ème anniversaire en 2019

Les objets présentés n’ont pas servi lors du tournage des films, il s’agit de reproductions ou de figurines disponibles dans le commerce (chères, comme vous l’avez certainement deviné). Il y en a pour tous les goûts et des dioramas viennent enrichir le tout.

Ces trois personnages féminins apparaissent brièvement dans les films mais aussi dans l’univers étendu de Star Wars (romans, BD…)
On ne présente plus Maître Yoda !

La pièce la plus imposante, celle à ne pas louper, est un Rancor de près de 4 mètres de haut. Pour les novices, un Rancor est une sorte de monstre bipède que le héros Luke Skywalker affronte et terrasse dans « Le Retour du Jedi ».

Les enfants préféreront les Ewoks, gentils petits personnages poilus qui prêtent main forte aux rebelles dans le même film.

Rancor ou Ewok, choisissez votre camp !

Quand Luke Skywalker affronte un Rancor dans Le Retour du Jedi

L’on peut passer un long moment dans l’exposition, il y a une multitude de choses à voir et les photos sont non seulement autorisées mais encouragées puisqu’un concours est organisé via les réseaux sociaux.

C’est un bon moyen pour patienter avant la sortie du prochain épisode qui sortira en décembre prochain et dont la première bande-annonce devrait être diffusée au mois d’avril au cours d’une grande convention organisée à Chicago. La plateforme Disney+, sorte de Netflix de Disney, disponible dans quelques mois, diffusera par ailleurs à la même période la toute première série se déroulant dans l’univers de Star Wars.

Crédit photos : Alexandre Rivet
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V