panic_room

Certains événements actuels particulièrement angoissants ont des répercussions sur nos modes de vie , sur ce qu’on attend ou bien ce qu’on redoute de la société contemporaine. Il y a alors deux manières d’y répondre : ou bien par des paroles, de simples paroles peu suivies d’actes, ou bien la deuxième manière, pragmatique et efficace, qui consiste à gérer les problèmes du présent.

C’est à cet effet que se développent chez certains particuliers l’envie de posséder, chez soi, une « Panic Room », un lieu entièrement sécurisé, pour se prémunir en cas d’agression.

Le home Jacking, nouveau fléau en développement

Vous avez peut être dans vos relations ou même amis des personnes qui ont fait l’objet de cambriolage violents autrement appelés « Home Jacking » durant lesquels des cambrioleurs peuvent se transformer en véritables tortionnaires afin d’obtenir le code de votre coffre-fort ou celui de vos cartes bleues. A cet égard , n’importe quelle alarme n’est généralement pas une arme suffisante pour arrêter des hommes qui ont probablement longtemps muri leur opération et décidé d’agir quasiment en pleins jours. Ce sont d’ailleurs souvent des familles qui sont les proies de ces home jacking et qui peuvent même rester les otages de ces cambrioleurs pendant des heures , voire toute une nuit…

Une fois que l’on est passé par cette tragédie , la vie n’a plus du tout le même sens , une prise d’otages est probablement l’expérience la plus terrifiante qui soit et reste ancrée dans les esprits en permanence, de manière beaucoup plus forte qu’un »simple cambriolage » , c’est pour cela que depuis quelques années de nouvelles parades apparaissent à la mesure du danger encouru , ces solutions pour ceux qui pensent être des cibles privilégiées passent par la certitude qu’une protection physique à l’intérieur de la maison est préférable à des méthodes de défense qui sont pour la plupart illégaux.

La Panic Room, qu’est-ce que c’est ?

Aujourd’hui des sites spécialisés sur la sécurité proposent sur le marché une des solutions les plus radicales , ce sont des « Panic Room » autrement dit des pièces anti panique ou pièces sécurisées. Il s’agit d’une pièce de votre maison cachée ou non dans laquelle des personnes peuvent prendre place en toute sécurité lors d’un home jacking après notamment qu’une alarme se soit mise en route afin d’indiquer la présence d’intrus. Cette piece est constituée de parois anti-balistiques testées pouvant résister à des intrusions (les portes sont également blindées) ou même ) à des tirs d’armes automatiques et cela sur une durée plus ou moins longue étant entendu que selon les circonstances une prise d’otages peut s’éterniser selon que les intrus estiment avoir le temps de perpétrer leur méfait et leur objectif ( chantage , menaces , terrorisme, kidnapping etc…)

Chaque personne , chaque famille selon sa position sociale pourra avoir besoin un jour d’une panic room , cela s’étudie avec soin car cette piece devra au besoin être complétée par des prestations en termes de communication, l’exigence minimale étant la mise en place d’une batterie complète de cameras et d’un moniteur placé dans la panic room afin de suivre les faits et gestes des intrus , puis on complètera par des équipements permettant une certaine autonomie (vivres et eau ) éventuellement d’air conditionné ou de filtration d’air , de générateurs d‘électricité , de sorties ou issues complémentaires confidentielles .

Toutes ces exigences et bien d’autres peuvent être prises en compte par des équipes compétentes souvent issues du milieu de la sécurité ou militaire qui ont généralement une expérience exceptionnelle aussi bien technique que psychologique et savent étudier avec soin toutes les options. Les panic rooms sont disponibles sur une base minimum d’un budget d’environ 40.000 euros, ce qui n’empêche que ces systèmes soient bien plus répandus qu’on ne pense.

Crédit photo : wikimedia et DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine