Le Giro 2019 (Tour d’Italie), premier des trois grands tours de l’année, qui suit les classiques de Printemps, s’élancera de Bologne le 11 mai prochain, dans une semaine, pour emmener le peloton jusqu’au 2 juin, à Vérone. On vous propose ci-dessous de découvrir le parcours détaillé, en attendant de retrouver la liste des partants et des favoris.

Il s’agit de la 102ème édition du Giro, tandis que la dernière édition a été remportée, l’an passé, par Christopher Froome (Sky) devant Tom Dumoulin et M. Lopez.

1ère étape : Bologne-Bologne

Un contre-la-montre individuel pour débuter, sur 8,2 km, dont 2 km de montée finale à 9,7 % de moyenne. Autant dire qu’un rouleur-grimpeur sera en rose au soir de cette première étape.

2e étape : Bologne-Fucecchio

Une étape pour baroudeurs.

3e étape : Vinci-Orbetello

Pour échappés, ou pour sprinteurs.

4e étape : Ortebello-Frascat

Idem que la veille.

5e étape : Frascati-Terracina

Idem que la veille (ça risque d’être long…)

6e étape : Cassino-San Giovanni Rotondo

Une arrivée en descente après une belle petite ascension, on devrait pouvoir enfin voir du spectacle.

7e étape : Vasto-L’Aquila

Une étape pour baroudeurs.

8e étape : Tortoreto Lido – Pesaro

Du plat, du vent, un sprint…

9e étape : Riccione – Saint-Marin (contre-la-montre individuel)

34,7 km de contre-la-montre, valloné.

10e  étape : Ravenna-Modane

Ennuyant à mourir.

11e étape : Carpi-Novi Ligure

Bis repetita.

12e étape : Cuneo-Pinerolo

Une première étape de montagne avec une ascension trop loin de l’arrivée… pour des échappés.

13e étape : Pinerolo-Lac Serru

Début de la grande bagarre (on l’espère) sur cette étape sans aucun temps mort. Trois grosses ascensions, dont celle du Pian del Lupo (9,4 km à 8,7 %) qui précédera la montée finale et irrégulière vers Ceresole Reale (20 km à 5,9 % mais les six derniers kilomètres à près de 9 %).

14e étape : Saint-Vincent – Courmayeur

Grosse bagarre normalement à suivre, et sans doute, un vrai panorama sur les leaders qui pourront jouer la victoire finale.

15e étape : Ivrea-Côme

La copie presque conforme du Tour de Lombardie. Les spécialistes de cette course vont se faire plaisir.

16e étape : Lovere – Ponte-di-Legno

Le Mortirolo, le Gavia, deux cols historiques, seront gravis. Espérons une étape elle aussi historique.

17e étape : Commezzadura-Anterselva

Bagarre attendue également.

18e étape : Valdaora – Santa-Maria-di-Sala

Une course en légère descente, pour échappés.

19e étape : Trévise – San-Martino-di-Castrozza

Début des dernières étapes de montagne, pour la bagarre finale.

20e étape : Feltre –  Monte Avena

Ce sont les dernières ascensions pour faire la différence pour les grimpeurs. Bagarre totale (on espère, encore et encore…)

21e étape : Vérone-Vérone (contre-la-montre individuel)

Dernier CLM de 15,6 km pour éventuellement combler un écart pour les rouleurs. Un CLM le dernier jour, en tout cas bien plus intéressant que la ridicule arrivée sur les Champs Élysées en dernière étape du Tour de France, avec une non-course, sans aucune attaque de leaders ni aucun changement au général.

Il n’y a plus qu’à espérer un bon tour d’Italie (à suivre en direct tous les jours sur la chaîne L’Équipe). Néanmoins, tant que les ordinateurs dans les voitures feront, avec les oreillettes, la course, il ne faut pas s’attendre à des miracles…

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V