30 000 nouveaux-nés naissent prématurément chaque année en Europe. Pour faire face au risque de complication particulièrement important chez les enfants prématurés, un système de surveillance inédit est testé au CHU de Rennes et dans cinq autres établissements hospitalo-universitaires du grand ouest (Brest, Nantes, Angers, Tours et Poitiers). Ce dispositif s’appuie sur l’intelligence artificielle.

Le génie européen se développe tous les jours un peu plus en matière de santé et de soins.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine