Parmi les films anticommunistes, Un crime dans la tête, tourné en 1962 par John Frankenheimer, est sans doute le plus surprenant. Un an avant l’assassinat de Kennedy, il imagine que les communistes tentent d’éliminer le président des États-Unis pour faire élire à sa place l’un de leurs agents ! Ce chef d’œuvre vient de sortir en DVD.

Pendant la guerre de Corée, un peloton de soldats américains est capturé par l’ennemi communiste. Une fois libéré, de retour aux États-Unis, Raymond Shaw (Laurence Harvey) reçoit la médaille d’honneur pour faits d’armes. Cependant, Bennett Marco (Frank Sinatra), commandant à l’époque ce peloton, est assailli d’étranges cauchemars récurrents qui vont l’amener à enquêter sur Shaw. Il découvre que, durant sa captivité, Shaw a subi un lavage de cerveau qui a fait de lui le jouet d’un agent communiste qui s’avère être sa propre mère (Angela Lansbury). Celle-ci le programme pour qu’il assassine le président des États-Unis. L’objectif de ce complot est de faire élire président des États-Unis, à sa place, le sénateur John Iselin (James Gregory), beau-père de Shaw qui se fait passer pour antibolchévique mais qui, en réalité, est un agent communiste…

Un crime dans la tête (The Manchurian Candidate) est un film américain réalisé en 1962 par John Frankenheimer. En adaptant ce roman de Richard Condon, paru en 1960 (The Manchurian Candidate), Frankenheimer, au final d’une intrigue tortueuse, livre un film profondément anticommuniste. La séance d’hypnose collective dirigée par les communistes chinois est mémorable. Sa victime devient un agent dormant qui peut être activé par les communistes à distance, comme une machine. Après un lavage de cerveau, il suffit de lui montrer une carte à jouer, la dame de carreau, pour qu’il assassine sur commande, y compris ceux qu’il aime. À cet anticommunisme s’ajoute une critique de la politique américaine décrite comme une véritable mascarade.

Dans ce film imprégné du climat de paranoïa propre à la guerre froide, certaines scènes sont traitées de façon expressionniste. La séquence finale de la tentative d’assassinat du président des États-Unis, admirablement filmée, évoque l’art d’Hitchcock. Elle reste prémonitoire, John Fitzgerald Kennedy étant assassiné l’année suivante…

Kristol Séhec

Un crime dans la tête, DVD 15,51 euros, Blu-ray 19,99 euros. Rimini Éditions.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V