« Les Danois sont en voie de devenir une minorité dans leur propre pays » selon le leader du parti politique Stram Kurs : le grand remplacement agite aussi les débats au Danemark ?

La question du remplacement de populations causé par l’immigration extra-européenne ne concerne pas que la France. Au Danemark, ce sujet a surgi au milieu d’un débat télévisé il y a quelques jours entre les têtes de listes des différentes formations politiques tandis que les prochaines élections législatives auront lieu le 5 juin dans le pays. Rasmus Paludan, chef de file du parti danois Stram Kurs (« Ligne dure ») a provoqué un malaise parmi l’assistance lorsqu’il a déclaré : « Les Danois sont en voie de devenir une minorité dans leur propre pays ». Lui aussi sur le plateau avec Rasmus Paludan, le Premier ministre Lars Løkke Rasmussen est apparu soudain comme gêné par les propos tenus.

Et Rasmus Paludan d’ajouter en évoquant l’irresponsabilité des autres hommes politiques présents : « Ils en parlent comme s’il ne s’agissait pas d’un gros problème ».

Sans transition, le leader de Stram Kurs repart à la charge contre Lars Løkke Rasmussen : « Et cela veut dire que, quand le Premier ministre parle de 2040 comme l’année où nous pourront reconsidérer l’âge de la retraite, il n’a pas compris ce qui est en train de se passer devant ses yeux. Parce qu’à cette date, si les choses se poursuivent ainsi, les Danois sont en voie de devenir une minorité dans leur propre pays ».
En concluant que cette situation ne serait alors « pas drôle, ni pour vous, ni pour moi ». Au regard des réactions sur les visages des autres participants au débat, il n’est pas certain que le message soit passé. Mais si la classe politique danoise semble rester sourde à ces mises en garde, Rasmus Paludan et sa jeune formation lancée en 2017 connaissent une médiatisation accrue dans le pays. Avec quelques coups d’éclats à la clef, comme ce 22 mars dernier où Stram Kurs avait organisé un contre-rassemblement face à une prière d’islamistes devant le Parlement danois. Rasmus Paludan a visiblement décidé de continuer à faire parler de lui. En tentant d’éviter le pire pour le futur du Danemark ?
Crédit photo : DR (Photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V