Les premières estimations de résultats pour les élections européennes sont attendues à 18 h plusieurs pays. Voici ci-dessous les informations réactualisées que nous possédons. Partout en Europe, les partis anti immigration semblent plebiscités par les peuples, qui adressent manifestement un message fort aux élites.

Ces résultats sont, pour le moment, à mettre pour certains au conditionnel.

En Pologne, les conservateurs catholiques et anti immigration largement en tête.

En Slovaquie

En Bulgarie

En Roumanie

En Croatie, le parti du Premier ministre de centre-droit Andrej Plenković arrive en tête avec 23,43 % des suffrages selon les premières estimations. Le parti socialiste croate arrive deuxième avec 18,38% des voix. La liste indépendante de l’avocat Mislav Kolakušić aurait recueilli 8,20%.

En Hongrie, le parti de Viktor Orban obtiendrait plus de 56% des voix.

En Lettonie,

En Belgique, voir notre focus ici sur la Flandre ; Les premiers résultats donnent la N-VA en baisse (à 27,6 %, -4 % aux élections régionales après dépouillement de 32 % des bulletins), tandis que le Vlaams Belang gagne plus de 12 points, avec 18 % des voix. Les autres partis de la Suédoise – CD&V et Open Vld – semblent en perte également tandis qu’une vague verte ne s’annonce pas pour l’instant (Groen tourne autour des 10 %). Le Vlaams Belang réclame la fin du cordon sanitaire, qui ostracise le parti depuis des années pour des raisons idéologiques et anti démocratiques.

Aux Pays-Bas, ce sont les travaillistes (PvdA) de Frans Timmermans, premier vice-président la Commission européenne et candidat à la présidence de l’institution, qui sont arrivés en tête des élections. Avec 18 % des suffrages (deux fois plus qu’en 2014), le PvdA devrait remporter cinq des 26 sièges alloués aux Pays-Bas, la marge d’erreur étant de 2 % (ou un siège). De son côté, le Parti pour la liberté et la démocratie (VVD) du Premier ministre Mark Rutte, pro-européen, arrivé deuxième avec 15 % des voix, devrait obtenir quatre sièges. Grosse déception pour le Forum de la démocratie, parti anti immigration, quatrième avec 11 % des suffrages, qui devrait remporter trois sièges.

En Irlande, c’est le Finn Gael, le parti de centre-droit du Premier ministre Leo Varadkar qui a largement remporté ces élections européennes (près de 29 % des suffrages), devant le Fianna Fail et les Verts avec près de 15 % des voix, Suivent le Sinn Fein ainsi que les travaillistes.

Au Danemark, Le Parti populaire danois, formation anti-immigration, arriverait en tête des élections européennes au Danemark, avec 23,0% des voix, selon un sondage sortie des urnes diffusé dimanche soir par la télévision publique DR. Ce sondage accorde trois sièges à ce parti sur les 13 dont disposera le Danemark au Parlement européen, devant les sociaux-démocrates au pouvoir, qui récolteraient 20,2% des suffrages.

En Espagne, selon un sondage de l’institut GAD3 pour le journal ABC, le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) remporterait 18 sièges, contre 14 dans le Parlement sortant, alors que les conservateurs du Parti populaire enregistreraient un net recul, avec 11 à 12 élus contre 16 dans le Parlement sortant.

Le parti contre l’immigration Vox obtiendrait ses premiers sièges d’eurodéputés, quatre ou cinq selon le sondage. Ciudadanos (centre) effectuerait un bon score, avec huit sièges contre deux en 2014. Les indépendantistes catalans Carles Puidgemont et Oriol Junqueras seraient élus, d’après GAD3.

A Chypre, selon les premières estimations les conservateurs du Rassemblement démocrate arriveraient largement en tête avec 31,8 %. Ils devancent le Parti progressiste des travailleurs, qui obtiendrait 26 % des voix, et le Parti démocrate (centriste, 11,9 %).

En Allemagne, selon les sondages de sortie des urnes, le centre-droit d’Angela Merkel (CDU-CSU) obtient 28 %, une chute historique. Les Verts enregistreraient quant à eux une percée avec 22 % des voix estimées (contre 10,7 % en 2014). De leur côté, les sociaux-démocrates du SPD n’obtiendraient que 15,5 %, selon les premières estimations. Le SPD est le grand perdant du scrutin, en recul de près de douze points par rapport à 2014 (27,3 %). Avec 10,5 % des voix, le parti Alternative pour l’Allemagne (AfD) serait en progression.

En Autriche, le Parti populaire autrichien (PPE), du chancelier Sebastian Kurz, arrive largement en tête du scrutin européen, ce dimanche 26 mai, avec 34,5 % des suffrages, selon les premières estimations. Il devance ainsi la liste des sociaux-démocrates du SPÖ qui a récolté 24,1 % des voix et celle du, FPÖ, avec 17,5 %.

En Grèce, voici quelques estimations :

A Malte, le parti travailliste arriverait en tête avec 54%.

Les premiers résultats seront disponibles en France à partir de 20 heures.

Crédit photo : DR

Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine