Billings et les méthodes naturelles pour un juste contrôle de la fertilité

Vous ne voulez pas prendre la pilule, consommer des préservatifs ou avorter ? Vous désirez avoir un enfant mais ne savez pas quel est « le meilleur moment » ? Vous comptez construire une famille en bonne intelligence ? Les méthodes naturelles de maîtrise de la fertilité sont peut-être faites pour vous !

Les méthodes naturelles : de quoi s’agit-il et quel est leur but ?

Les méthodes naturelles de maîtrise de la fertilité, que d’aucuns considéreraient comme une méthode de régulation des naissances, apprennent tout d’abord aux femmes qui les utilisent à mieux connaître leur corps, mais aussi à leur conjoint de comprend le cycle féminin.

Sans artifice et sans médicament, elles permettent de savoir quand ont lieu les périodes fertiles ou non, et donc quand une relation conjugale peut donner lieu à une naissance. Plusieurs méthodes existent, la plus connue étant celle appelée méthode de l’ovulation Billings.

Elle tient son nom des docteurs australiens John et Evelyn Billings, qui l’ont découverte dans les années 60. Elle consiste simplement à observer la glaire cervicale, interpréter ses sensations et à tenir un jour un tableau, qui, après plusieurs cycles, donnera des indications précises au couple.

Ces méthodes peuvent se révéler contraignantes, notamment pour les jeunes couples, mais les moniteurs bénévoles des différentes associations liées à Billings apportent un soutien à ceux qui le demandent. En France, l’on peut citer l’association Billings Life ou encore le Centre Billings France, également très présents sur internet.

La méthode dite d’auto-observation ou MAO est plus complète, intègre des observations plus nombreuses et des contrôles de température. Celle-ci est plus précise mais ne sera pas adaptée à toutes.

Une solution morale… et politique !

Les méthodes naturelles sont idéales notamment pour les catholiques désireux de fonder une famille tout en ne contredisant pas ce que prône l’Église. Si elles sont appliquées en toute honnêteté. Elles pourraient également à l’avenir prévenir l’Europe de grands dangers politiques et sociaux. Un contrôle naturel de la fertilité bien expliqué dans les régions les plus pauvres du monde pourrait à terme endiguer les problèmes liés à la surpopulation. Voilà de bonnes raisons de parler de ces méthodes autour de soi.

Le prochain congrès international de Billings Life aura d’ailleurs lieu au Bénin en mars 2020. Une première sur le continent africain !

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS