Radio Méridien Zéro, précurseur de la réinfo !

Neuf ans déjà pour l’un des précurseurs de la réinformation sur internet ! En toute discrétion, Méridien Zéro poursuit son petit bonhomme de chemin débuté en avril 2010 et boucle une nouvelle année remplie d’émissions en tous genre.

Première émission en 2010, une web-radio depuis 2016

Lancée par les militants du Mouvement d’Action Sociale (auto-dissous en juin 2016), Méridien Zéro fut pendant longtemps diffusée le vendredi soir sur Radio Bandiera Nera, la web radio gérée par les italiens de Casapound. Elle s’est vite imposée comme une référence pour les militants français qui y trouvaient l’écho de leurs opinions mais pouvaient par ailleurs écouter des émissions sortants des sentiers battus et traitant de sujet comme l’Afrique du Sud, le Kosovo Serbe, l’identité Corse, le Péronisme, le vin, le scoutisme

Après avoir subi un incendie ravageur dans ses locaux en février 2014, Méridien Zéro a dû rebâtir son studio. Tel le phénix, « MZ » (pour les intimes !) a pu renaître de ses cendres et se développer plus encore en prenant son indépendance et créant lors de l’été 2016 sa propre web radio, tout simplement baptisée Radio Méridien Zéro.

Le studio de Méridien Zéro

Toutes les émissions enregistrées auparavant y sont disponibles, et, si le support est nouveau, le mot d’ordre de Méridien Zéro  est resté le même : « Nous avons le droit de tout dire et de donner la parole à tout le monde ».

Bientôt 400 émissions pour la radio pirate !

Tout dire, c’est bien, bien le dire, c’est mieux, et c’est pour cela que des intervenants de qualité y sont régulièrement invités depuis près d’une décennie. Parmi eux, on retient bien sûr les noms de Guillaume Faye et d’Emmanuel Ratier, disparus lors de cette période, mais aussi bien d’autres comme Michel Drac, Piero San Giorgio, Jean-Marie Le Pen, Francis Bergeron, Alain Soral, Laurent Ozon, Henri de Lesquen, Charlotte d’Ornellas, Pierre Jovanovic ou Alexandre Dougine.
Plus récemment, Vincent Vauclin y a présenté sa liste pour les élections européennes.

Ces profils on ne peut plus variés font la fierté et la richesse de celle qui se définie comme « une radio pirate ».

Les émissions les plus appréciées sont sans conteste les « panoramas actu », lors desquels différents animateurs de la radio débattent sur les événements majeurs de l’actualité politique dans une bonne humeur communicative. Les anciens comme « Monsieur PGL », Maurice Genre ou Xavier Eman sont toujours là, tout comme « le Lieutenant Sturm » qui présente aussi une chronique intitulée « Pavillon Noir », mais « les moussaillons », les jeunes pousses de MZ, apportent aussi leur fougue et leurs connaissances, notamment dans Les astuces des Gabiers (analyse et informations sur le monde de l’entreprise et de l’économie en général) et les chroniques de la Rive (chroniques sur le sport et cinéma).
L’équipe ne chôme pas puisqu’elle atteindra bientôt la barre des 400 émissions !

De Breizh Info à TV Libertés, en passant par Présent, Paris Vox ou Méridien Zéro, la réinformation a ses travailleurs de l’ombre, nous invitons ainsi nos lecteurs à relayer au maximum le contenu de ces médias essentiels, et, si possible, à contribuer financièrement à leur développement.

Merci d’avance, à l’abordage…et pas de quartier !

Crédit photo : Facebook Méridien Zéro
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !