Tourisme. Aller dans l’espace pour 100 dollars sera bientôt possible, avec le challenge Swiss Space Tourism

A LA UNE

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Boris Otter, futur touriste spatial, mise sur un projet fédérant les passionnés d’astronautique : un challenge dont les 5 gagnants remporteront un ticket pour l’espace dans l’un des premiers vols touristiques suborbitaux de l’Histoire en 2020. Prix du ticket pour l’espace : 100 dollars.

Branson, Bezos…

Le 20 juillet prochain, il y aura 50 ans exactement que le 1er homme a marché sur la Lune. Une date historique que Richard Branson souhaite commémorer en lançant la première navette Virgin Galactic de tourisme spatial, l’avion-fusée SpaceShipTwo. Dans cette course à la conquête de l’espace, un autre géant américain le talonne de près. Le PDG d’Amazon Jeff Bezos et sa fusée Blue Origin, la New Shepard.

… et Boris Otter

Loin de posséder la fortune des deux milliardaires, Boris Otter, Genevois passionné d’aviation et d’astronautique, est toutefois déterminé à réunir les fonds nécessaires pour embarquer à bord de l’un des deux vaisseaux spatiaux. Après Claude Nicollier en 1992, il serait ainsi le deuxième Suisse à s’envoler dans les étoiles.

Alors, pour financer son rêve, le futur touriste spatial a eu une idée insolite : organiser un grand concours dont le 1er prix sera un billet pour un vol dans l’espace.

Devenir astronaute commercial pour 100 dollars

Le principe est simple : pour participer au concours, il faut d’abord devenir membre actif de l’association Swiss Space Tourism, et s’affranchir d’une cotisation de 80 euros La deuxième condition étant de pouvoir passer avec succès une visite médicale, visant à s’assurer que le participant ne présente pas de contre-indications à un vol suborbital, au-dessus de la ligne de Karman, à 100 km d’altitude.

20’000 participants, 5 astronautes commerciaux

Boris Otter espère réunir 20’000 membres, qui lui permettront de rassembler 2 millions de dollars couvrant le coût d’un vol à bord de la fusée Blue Origin, pouvant accueillir 6 passagers. « L’avantage de Blue Origin est que la liste d’attente est moins longue que celle de Virgin Galactic, qui compte déjà 650 inscrits. », explique Boris Otter.

Mode de sélection

Afin de départager les 20’000 adhérents, un questionnaire portant sur 30 questions relatives à la conquête spatiale et à l’espace, la rédaction d’un texte de motivation personnelle de 15 lignes ainsi que la confirmation de l’absence de contre-indications médicales permettront au Comité de Sélection de déterminer les 5 gagnants du billet pour un vol dans les étoiles. Boris Otter, quant à lui, se réserve de facto la 1ère place.

Un passionné formé à la Cité des Etoiles en Russie

Pilote de ligne, diplômé de Swiss Aviation Training, et actuellement pilote sur simulateur chez Skyguide, Boris Otter a eu la chance de bénéficier, à partir de 2016, de modules de formation à la Cité des Etoiles, à Moscou. Dans ce centre d’entraînement des plus grands cosmonautes internationaux, il a été formé par les mêmes instructeurs que Thomas Pesquet. « Beaucoup d’enfants rêvent de devenir pompier, pilote ou cosmonaute. Moi, j’ai eu la chance d’être les trois, ou presque. Il ne me reste plus qu’une étape pour aller au bout du rêve : observer la planète bleue depuis l’espace ! ».

Et pour y parvenir, Boris Otter se donne un an afin de collecter les fonds nécessaires. Le compte à rebours est lancé : un peu plus de 300 jours lui restent pour réussir son défi, et partager son rêve d’enfant avec 5 autres passionnés, qui, comme lui, ont la tête dans les étoiles.

Pour vous inscrire, c’est ici

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Les crises d’hystérie de Solveig Halloin : top 10

Solveig Halloin, féministe animaliste et antispéciste, lutte pour la protection des animaux. Elle était invitée dans "Touche pas à...

Royaume-Uni : 29 prédateurs sexuels inculpés pour avoir violé et exploité sexuellement une jeune fille de 13 ans durant 7 années

Le journal Skynews rapport qu'au Royaume-Uni, 29 prédateurs sexuels ont été inculpés pour avoir violé et exploité sexuellement une...

Articles liés

Tourisme en Bretagne. Ouverture de 8 VVF

Dès à présent, la majorité des VVF accueillent les premiers vacanciers et 93 seront ouverts pour les traditionnelles « grandes vacances d'été ». Sur...

« Campagnes d’Avenir », un nouveau fonds pour le développement du tourisme dans les communes rurales

Airbnb et l'Association des Maires Ruraux de France ont signé un nouveau partenariat pour développer 15 000 hébergements touristiques de qualité en zone rurale....

Reportage. Une virée à la découverte de la Basse-Normandie et des plages du Débarquement

En ce Dimanche, nous vous proposons un petit reportage touristique à la découverte de la Basse-Normandie et des plages du Débarquement. Ou plutôt d'une...

10 raisons d’acheter une propriété à Malte

Malte se fait de plus en plus connaitre pour son style de vie, qui mélange l’aspect farniente des villes méditerranéennes et son dynamisme avec...