Le président de la France Insoumise a pris la parole devant l’Assemblée nationale pour répondre à l’allocution d’Edouard Philippe qui quelques heures auparavant a lancé le deuxième acte du quinquennat.

Que retenir du discours de politique général d’Edouard Philippe ?

Voir le discours ci-dessous :

  • Transition écologique. Édouard Philippe a évoqué les mesures présentées par la convention citoyenne pour la transition écologique, qui rendra ses conclusions au début de l’année 2020. Il s’est engagé à ce que ces mesures soient transformées en « projets de loi », en mesures « réglementaires » et « pour les plus puissantes » en « référendum ». Les conteneurs en plastique non recyclable seront bien interdits, la loi sur le prix de l’énergie sera réformée et les aides à la transition énergétique qui « profitent pour l’instant aux ménages les plus riches » seront remises à plat.
  • Assurance chômage. Le gouvernement va durcir les règles d’indemnisation afin que « le travail paie toujours plus que l’inactivité ». Mais cette loi visera aussi à lutter contre les contrats courts par le système de bonus-malus
  • La taxe d’habitation sera bel et bien supprimée d’ici 2020 sur les résidences principales pour tous les Français.
  • La loi sur la bioéthique, comprenant la disposition ouvrant la procréation médicalement assistée (PMA) aux femmes seules et aux couples de femmes, sera présentée en conseil des ministres fin juillet et examinée à l’Assemblée en septembre.
  • Impôts. le Premier ministre a confirmé une baisse sur les deux premières tranches de l’impôt sur le revenu : 350 euros en moyenne pour la première, 180 en moyenne pour la seconde, soit une baisse totale de 27 milliards sur l’ensemble du quinquennat.
  • Retraites. Édouard Philippe a annoncé que l’âge de 62 ans serait maintenu, mais qu’un « âge d’équilibre » serait défini avec des « incitations à travailler plus longtemps »
  • Stupéfiants. Les forces de l’ordre seront appelées, dans les douze prochains mois, à lutter en priorité contre le trafic de stupéfiants.
  • Islam. Édouard Philippe veut que les imams soient formés en France et parlent le français.

Retrouvez le débat suite à ces annonces, sur Ça se dispute

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine