Brest. Ar Fabrik, association « non partisane » pour fédérer les jeunes Bretons

A LA UNE

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

À Brest, l’association Ar Fabrik a rassemblé des jeunes Bretons engagés pour le territoire et vise à encourager l’action, la création et l’innovation en Bretagne. Une initiative plutôt rare qui interpelle.

Ar Fabrik : rééquilibrer la Bretagne

S’engager pour la Bretagne (à cinq départements) de demain, tel est l’un des objectifs d’Ar Fabrik, une association basée à Plougastel-Daoulas et qui se présente comme « indépendante, apolitique et non partisane ».

Pour cela, Ar Fabrik entend constituer et fédérer un réseau de jeunes bretons engagés pour faire avancer les intérêts de la Bretagne et des Bretons. Mais également offrir aux jeunes bretons un cadre de réflexion pour permettre de les accompagner dans leur engagement.

Par ailleurs, en parcourant la présentation d’Ar Fabrik, des idées trop peu portées par la jeunesse bretonne jusqu’à présent sont évoquées. Une jeunesse qui « doit s’engager pour apporter des réponses concrètes et durables aux défis auxquels la Bretagne fait face : l’exigence d’une transition écologique, la montée de l’économie numérique, le déséquilibre Rennes-Nantes, le difficile maintien de notre héritage culturel. »

Même chez nos élus, qui se soucie en effet du déclassement de la Basse-Bretagne par rapport aux deux métropoles de l’Est breton ? Quant à la préservation de notre héritage culturel, il va être temps, là aussi, de s’en préoccuper…

Forum Ar Fabrik : une première édition 2019

Pour mener à bien ces ambitions, Ar Fabrik propose de rassembler des jeunes Bretons acteurs de leurs territoires pour réfléchir à des solutions pour demain. En s’inspirant de ce qui marche ici et ailleurs, mais aussi en rencontrant les décideurs et les influenceurs bretons et en confrontant les points de vue. Avec un but affiché simple : « mieux connaître la Bretagne d’aujourd’hui pour en faire une Bretagne plus belle, plus prospère et plus résiliente demain ».

Echanges lors de la séance de travail à Brest Business School

Dans cette optique, la première édition du forum Ar Fabrik a eu lieu les vendredi 21 et samedi 22 juin derniers à la Brest Business School. Réunissant des jeunes Bretons engagés pour leur région, elle a pu compter sur la participation d’une trentaine de participants d’horizons géographiques et professionnels divers. Une visite d’une unité de méthanisation de Plourin a notamment été au programme. Voilà l’exemple même d’un sujet qui concerne fortement la Bretagne et son rôle de terre d’influence en matière d’agro-écologie. Par la suite, une séance de travail a été organisée sur l’avenir de l’agriculture en Bretagne mais aussi sur l’intégration d’outils innovants dans l’organisation des conseils de quartiers ou sur les nouvelles formes d’organisation du travail.

Un second rendez-vous est proposé aux jeunes Bretons à l’automne prochain pour une deuxième édition du forum d’Ar Fabrik tandis que les membres de l’association annoncent des prises de position à venir sur « les enjeux économiques, écologiques et sociaux de la Bretagne de demain sont d’ores et déjà à prévoir ». Des prises de position à suivre avec attention…

Crédit photos : Ar Fabrik
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Le problème insoluble de la crise du COVID. Faut-il en finir avec les aides ?

La crise du COVID aura marqué les esprits pour les décennies à venir. D'abord la crise sanitaire aura endeuillé...

Insolite. Aux États-unis, un poisson abyssal s’échoue sur une plage de Californie

Un poisson-football, vivant habituellement dans les abysses à plus de 5 000 mètres de profondeur dans l'océan Pacifique, a...

Articles liés

Haute et Basse-Bretagne (Breizh Izel ha Breizh Uhel) – Clichés Bretons n°5

(Br) Ar wirionez-mañ ac’h a da heul al lanv : deus Breizh an traoñ, etre Naoned ha Kemper, e vije graet Breizh Izel, ha...

Service militaire. Macron : El Conscriptor ?

Ci-dessous une tribune libre que nous adressent les jeunes du Parti Breton (Jeunes Bretons/ Ar Vretoned Yaouank) à propos du retour à une forme...