Municipales 2020. Sondage : Quelles sont les attentes principales des Français vis à vis de leurs maires ?

A LA UNE

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Dans le cadre de l’Observatoire de la démocratie de proximité, à l’initiative et en partenariat avec l’AMF, le CEVIPOF/SciencesPo a conduit une enquête auprès d’un échantillon représentatif de 15 308 Français pour connaître leurs attentes en vue des prochaines échéances électorales, comprendre le contexte socio-économique local dans lequel les administrés jugent leur maire, et étudier les déterminants du bilan des exécutifs municipaux.

Voici les principaux enseignements :

  • Les 15 308 personnes interrogées manifestent un large sentiment positif sur le bilan des maires et de leur équipe municipale à quelques mois des prochaines échéances électorales. Pour 75 % des répondants, le maire a accompli un travail excellent (12 %) ou bon (63 %). Contrairement à une idée reçue, les nouveaux arrivants dans une commune jugent moins sévèrement le bilan de l’action municipale que les personnes les plus sédentaires : respectivement 82 % et 70 %.
  • Le niveau de confiance à l’égard des maires reste toujours le plus élevé (71 %) devant l’ensemble des autres élus, locaux ou nationaux. À travers ce résultat, ce n’est pas seulement le lien de proximité qui est recherché même s’il reste le principal ressort du lien de confiance. En effet, quelle que soit la taille de la commune, les quatre premières qualités attendues d’un maire sont l’honnêteté (40 %), le respect des promesses (19 %), la proximité (18 %) et la compétence (14 %).
  • Les résultats de l’ enquête mettent en évidence deux priorités d’action publique que les habitants souhaiteraient voir endosser par leur maire pour les années futures : la préservation de l’environnement et le développement ou le maintien des services de proximité.
  • A propos de décentralisation, la représentation de l’avenir de la commune oppose deux groupes de citoyens : les partisans d’une accélération de l’intercommunalité (30 %) et les promoteurs de communes plus autonomes (70 %). L’enquête AMFCEVIPOF/ SciencesPo souligne que seule une minorité de citoyens est favorable à une amplification du mouvement de regroupement (19 %) ou de fusion avec d’autres communes (11 %). Ils sont 48 % à privilégier le modèle de communes disposant de compétences de proximité. Ce choix est d’autant plus marqué que le degré d’attachement à la commune est élevé, signe d’une forte identité municipale.
  • Enfin, 61 % des personnes interrogées souhaitent que leur maire soit candidat à l’élection municipale de mars 2020. Ce taux varie légèrement selon la taille de la commune allant de 57 % pour les communes moyennes (10 à 50 000 habitants) à 67 % pour les communes rurales de moins de 2 000 habitants. Aucune différence sociodémographique majeure entre répondants ne modifie le taux moyen de 61 %. En revanche, le niveau de précarité atténue les perspectives de reconduction du maire dans ses fonctions.

· Télécharger les résultats complets de l’enquête

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ?

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ? Débat du 31/07/2021 avec Rémi...

« Vous êtes rationnel, pourquoi nier l’efficacité des vaccins ». Laurent Ozon répond à un journaliste

Le journalisme mainstream se fait de plus en plus militant en faveur des mesures gouvernementales. Il suffit d'ailleurs de...

Articles liés

Elections : Après la gifle, la fessée de Macron – Le Journal du lundi 21 juin 2021

Au programme ce soir, un journal majoritairement consacré aux élections régionales. Avec une abstention record, environ deux Français sur trois ont décidé de ne pas...

Covid-19. Ces projets de vacances qui manquent tant aux Français…

Si plus d'un tiers des Français se disent moralement impactés par le fait de ne pouvoir se projeter dans des projets de vacances en...

21% des Français opposés à l’obligation de l’instruction à l’école dès 3 ans

21% des Français opposés à l’obligation de l’instruction à l’école dès 3 ans (mais 79% y sont favorables ou plutôt favorables) selon un sondage...

Vœux d’Emmanuel Macron : «Il invente un récit qui n’a rien à voir avec notre réalité»

Ce 31 décembre, le chef de l'Etat a présenté ses vœux pour l'année 2021. https://www.youtube.com/watch?v=NlWjJha_r_I Un discours d'unité, d'espoir et de vérité, mais était-ce réussi ?...