Poitiers : pollution au charbon actif après une erreur dans une station de traitement d’eau

A LA UNE

Bain-de-Bretagne. Un patron marocain employait 42 migrants clandestins, fraudant Urssaf et chômage partiel

Un Marocain en situation irrégulière faisait travailler des migrants clandestins dans une société de transport à Bain-de-Bretagne tout en...

Paris. Étudiante en école de journalisme, une jeune Kabyle subit la censure et la pression de sa direction et des autres élèves

Le terrorisme intellectuel et la propagande politique jusque dans les écoles de journalisme. De quoi ensuite ne pas s’étonner...

Covid-19. Janvier 2021, le pire mois de l’épidémie enregistré sur la planète ?

Avant propos Aujourd’hui, quatre sujets seront abordés : 1 – Un premier bilan social et sociétal pour la France; bilan qui...

Réunification de la Bretagne. 150 élus écrivent à E. Macron pour un référendum

Dans une tribune publiée par le « Journal du Dimanche », 150 élus dont sept députés et six sénateurs, demandent un référendum...

Reportage. Une virée à la découverte de la Basse-Normandie et des plages du Débarquement

En ce Dimanche, nous vous proposons un petit reportage touristique à la découverte de la Basse-Normandie et des plages...

La rivière de la Boivre s’est teintée de noire la semaine passée. En cause ? Un déversement d’eaux sales chargées de charbon actif par l’usine de traitement de l’eau de Bellejouanne, à l’ouest de Poitiers. Si le charbon actif est inoffensif pour l’homme, sa concentration dans les eaux de la Boivre a entraîné la mort de plusieurs poissons.

Les bienfaits du charbon actif en matière de purification de l’eau ne sont plus à démontrer tant la poudre noire est devenue un incontournable des stations d’épuration. Elle fait également parler d’elle depuis quelques années pour ses vertus en termes de cosmétiques. Elle aurait des effets détoxifiants et blanchissants sur les dents. Il est cependant plus rare d’en entendre parler dans des cas de pollution. 

Pollution des eaux de la Boivre

Pourtant les habitants de Poitiers ont eu la surprise de constater les eaux de la Boivre se teinter de noir la semaine passée, suite à une pollution au charbon actif. En effet, le produit a été déversé accidentellement dans la rivière, située à l’ouest de Poitiers, après un dysfonctionnement de l’usine de traitement d’eau de Bellejouanne. 400m3 de charbon actif, qui est communément utilisé pour le traitement de l’eau potable, ont été rejetés dans la rivière, après une mauvaise manoeuvre de vanne, suite à une casse de conduite, a relayé le site de France 3 Régions.

Le charbon actif non toxique pour l’homme mais fatal pour les poissons

Le charbon actif est “un produit non toxique qui est utilisé dans le traitement de l’eau potable” a précisé Grand Poitiers dans un communiqué. Cependant, les particules libérées dans l’eau au niveau de la route de la Cassette ont eu des répercussions sur la faune aquatique. Si l’usine a rapidement arrêté de déverser ses eaux sales dans la Boivre après cet accident, quelques poissons morts ont été observés par des passants, rapporte France 3 Régions. Des prélèvements ont rapidement été réalisés dans les eaux de la Boivre et les premiers résultats se voulaient rassurants. Pour endiguer le phénomène de pollution, la ville de Poitiers a envoyé de l’eau de la source de Fleury pour décolmater le lit.

Le charbon actif très utilisé dans les stations d’épuration bretonnes

Le charbon actif est un composé régulièrement utilisé par les stations d’épuration dans le processus de filtration et de purification de l’eau. Si certaines organisations transforment l’eau de mer en eau potable, le meilleur moyen d’obtenir une eau propre à la consommation est l’utilisation de la poudre de charbon actif. C’est d’ailleurs le procédé privilégié par de nombreuses stations de traitement de l’eau dans la région Bretagne. La poudre permet d’éliminer et d’absorber une grande quantité de micropolluants et de pesticides présents dans l’eau. Pour ce qui est de la pollution au charbon actif dans les eaux de la Boivre, il faudra sans doute attendre quelques semaines pour que les particules aient totalement disparu de la rivière.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Bretagne. Littoral à la rencontre de pêcheurs des îles

Littoral propose une émission entièrement consacré aux pêcheurs. François Spinec sur l'ile de Sein dans le Finistère va bientôt...

Euro 2016 : un supporter, jugé pour violences, rentre en Russie et dénonce une justice politique

Mikhaïl Ivkine, l’un des deux supporters russes condamné pour «violences ayant entraîné une infirmité» à l’encontre d’un fan de...