L’été est de retour, avec les vacanciers… et les cambriolages. Plusieurs de nos lecteurs dans le Pays de Retz signalent une recrudescence des cambriolages, notamment par des étrangers et la nuit… en présence des propriétaires des logements (ou des locataires), alors qu’ils dorment.

A la Chevrolière, près du lac de Grandlieu au sud de Nantes, « cinq maisons ont été cambriolées en huit jours », explique Michel, qui habite près du bourg. « Ils entrent la nuit quand les gens dorment, raflent les portefeuilles, l’argent liquide, les téléphones etc. Une enquête a été ouverte, des portefeuilles des voleurs retrouvés et ce seraient des roumains ».

Trois faux mineurs isolés étrangers interpellés

D’autres cambriolages ont été signalés plus au sud, à Pornic, la Bernerie et Bouin. Par ailleurs, début juillet, après une vingtaine de vols à la roulotte et de tentatives entre la Noëveillard et Sainte-Marie près Pornic – boulevard de l’Océan et avenue des Grandes Vallées – trois clandestins ont été interpellés. Il s’agit en réalité de trois faux mineurs isolés, âgés de 18, 19 et 20 ans, un Marocain, un Tunisien et un Algérien, en situation irrégulière et déjà connus sous d’autres alias ; l’Algérien venait de sortir de l’établissement pénitentiaire pour mineurs, le 27 juin dernier.

Ils conduisaient – sans permis –  un véhicule déclaré volé à Nantes et dans lequel se trouvait toujours un jeu de croquet reconnu formellement par son propriétaire ; ils avaient sur eux deux ordinateurs, un couteau, 745 € en espèces qu’ils disent avoir gagné au noir et divers objets.

Les voleurs ont nié en bloc et leurs avocats demandé la relaxe, cependant le tribunal de Saint-Nazaire n’a pas été dupe. Ce sera sept mois fermes pour l’Algérien (dont un mois de sursis révoqué), six mois pour le Tunisien (dont trois mois de sursis prononcés le 2 mai révoqués) et dix mois pour le Marocain.

LM

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine