En novembre 2017, 2 ans après la tuerie du Bataclan, Génération Identitaire avait organisé une grande manifestation à Paris contre l’islamisme. Celle-ci a été interdite à la dernière minute par le préfet de police pour de prétendus risques de troubles à l’ordre public. Face à cette décision purement politique et cette atteinte à la liberté d’expression, l’arrêté d’interdiction avait été attaqué.

Aujourd’hui la justice donne raison à Génération identitaire et condamne l’État à verser à l’ONG 1500€ de frais de justice. «Cela ne couvre pas tous les frais engagés mais démontre bien que cet acharnement judiciaire sert à nous faire taire. Le tribunal a bien souligné que notre rassemblement ne présentait aucun danger et que nous agissions toujours sans violence ni dégradation pour éveiller les consciences. En écho à cette décision nous demandons la relaxe pour le procès de Defend Europe dans les Alpes. Nos militants ne doivent pas être condamnés à de la prison ferme pour avoir mis en évidence une défaillance de l’État ! » expliquent les responsables.

En parallèle: Romain Espino, porte-parole de Génération Identitaire annonce avoir été « censuré définitivement » du réseau social Facebook

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine