Tour de France : à défaut d’y monter, les féministes s’en prennent aux hôtesses du podium

A LA UNE

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Les jolies hôtesses du Tour de France montant sur le podium après chaque étape : voilà la nouvelle cible des féministes…

Tour de France : Fatima Benomar attaque

Pouvait-il resté épargné bien longtemps ? Les nouveaux combats sociétaux envahissant toujours un peu plus nos vies, le Tour de France va peut-être, lui aussi, devoir remiser au vestiaire certaines de ses traditions qui font son charme. En effet, des militantes féministes ont réclamé mardi 23 juillet la fin du rituel qui a lieu après chaque étape, à savoir la montée d’hôtesses sur le podium pour remettre les récompenses aux héros sportifs du jour.

Le protocole est ainsi considéré comme une « tradition sexiste » par un groupe de féministes conduit par Fatima Benomar. Qui se sont rendus devant le siège d’ASO (Amaury Sport Organisation), l’organisateur du Tour de France, pour demander que cette pratique n’est plus lieu. Des militantes allemandes faisaient aussi partie du groupe. De son côté, ASO s’est refusée à tout commentaire.

Fatima Benomar a par ailleurs publié une vidéo sur le sujet :

Autre action initiée par ces féministes, une mise en scène pour dénoncer la montée des hôtesses sur le podium :

À la vue de la photo ci-dessus, les mauvaises langues diront qu’il n’est pas permis à toutes les femmes de subir cette horrible « tradition sexiste » :

Image

Image

Hôtesses sur le podium : une pétition lancée

Selon Fatima Benomar, « les femmes ne sont pas des prix, des récompenses, des potiches ou des objets sexuels. Ce sont des athlètes et leur place est sur le podium en tant que sportives, et pas en tant que récompense ».

Bien décidé à ne plus permettre au public de voir ces jeunes et jolies jeunes femmes monter sur le podium après la course pour rendre les honneurs qui leurs sont dus aux cyclistes méritants, les féministes en question ont également lancé une pétition en ligne. Celle-ci demande purement et simplement la « fin des hôtesses de podium » sur le Tour de France et compte un peu plus de 29 000 signatures.

Ce texte accompagnant la pétition est introduit comme suit : « Un bouquet de fleurs, une douche de champagne, un maillot de vainqueur… Et une femme légèrement vêtue qui donne aux trois meilleurs cyclistes un baiser sur la joue comme pour couronner leur gloire. Est-ce vraiment indispensable que cela fasse partie d’une cérémonie de remise de prix ? Les photos de ces scènes qui s’affichent en couverture des différents journaux à travers le monde perpétuent cette forme subtile de sexisme. »

Un prétendu sexisme plutôt agréable à regarder et qui n’a dérangé personne durant des décennies jusqu’à ce qu’une poignée de féministes ne vienne mettre son grain de sable dans ce protocole où les hôtesses sont, rappelons-le, consentantes.

Mais l’Allemande rédactrice de la pétition a tôt fait de nous rappeler d’où elle parle : « En tant que mère, coursière à vélo et fondatrice d’un groupe reconnu à Berlin de cyclistes femmes, trans, inter et de genre non-binaire, je pense que c’est un scandale que ce genre de tradition continue à exister. »

Malgré les différentes pressions, y compris de la part de la mairie de Paris qui avait indiqué l’année dernière qu’elle ne voulait plus d’hôtesses « potiches », le directeur du Tour de France Christian Prudhomme tient bon : « Pour les courses masculines comme le Tour de France, on restera avec les hôtesses ». Pour combien de temps encore ?

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC/Ludovic Péron)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Tours. Une manifestation LGBT avec zone interdite aux Blancs finalement annulée

À Tours, une manifestation LGBT organisée par le centre LGBTI de Touraine devait se tenir samedi 15 mai. Mais...

En réponse à Isabelle Le Callennec : Quel modèle énergétique pour la Bretagne ?

Lundi, nous avons publié une lettre ouverte d'Isabelle Le Callennec, tête de liste pour Les Républicains aux élections régionales....

Articles liés

Cyclisme. C’est parti pour l’album Panini du Tour de France 2021 !

Les collectionneurs, petits et grands, vont être ravis (moins les portefeuilles). L'album Panini Tour de France 2021 va sortir en ce début du mois...

Rannvro Breizh : troioù-lavar ar marc’h-houarn e brezhoneg hag e gallaoueg

A-benn fin miz even e loc'ho Tro Bro-C'hall eus Breizh. Evit sachañ evezh an dud war ar gouel he deus embannet Rannvro Breizh tri...

Jean Castex veut décaler les élections régionales et départementales….en plein Tour de France en Bretagne

Le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, annonce ce matin sur RTL que Jean Castex devrait proposer de décaler le scrutin des régionales et des départementales...

Ethnomasochisme. Les féministes du Collectif Nous Toutes s’excusent d’avoir des animatrices blanches…

Le collectif féministe Nous Toutes s'est excusé d'avoir demandé à des femmes blanches d'animer une réunion sur l'intersectionnalité. Sa cofondatrice Caroline de Haas s'était...