Un pape dans l’Histoire (bande dessinée)

A LA UNE

Après la collection Ils ont fait l’histoire, les Éditions Glénat lancent une nouvelle série de bandes dessinées : Un pape dans l’Histoire. Celle-ci révèle l’influence de la papauté sur l’histoire de l’Europe.

Le premier tome ne pouvait être que consacré à Saint Pierre. Il s’intitule Saint Pierre : Une menace pour l’Empire romain. Mais il traite moins de l’influence de la religion chrétienne sur la survie de l’Empire que de la pensée de Pierre juste avant de mourir.

En 64 après Jésus Christ, Rome se remet à peine du grand incendie. Néron désigne les chrétiens comme coupables. Pierre, durant son agonie, raconte à Marcellus, un centurion romain, sa rencontre avec le Christ. Il regrette encore ses doutes et son impuissance à le sauver au Mont des Oliviers. Ce centurion lui révèle que par le passé, Jésus avait sauvé son fils, bien qu’il soit Romain. Impressionné par le christianisme, Marcellus va respecter son dernier souhait : parce qu’il n’est pas digne de mourir dans la même position que le Christ, Pierre demande à avoir sur la croix la tête en bas.

Le scénariste Pat Perna raconte l’histoire de Pierre depuis sa rencontre avec le messie jusqu’à sa crucifixion à l’envers. Il fait intervenir un soldat romain présent dans les Évangiles, dont l’enfant avait été miraculeusement sauvé par Jésus.

Le dessin très réaliste de Marc Jailloux est superbe. Le détail extrême des visages met en valeur les émotions. Nouveau dessinateur de la série Alix, il a l’habitude de recréer la période romaine. La splendide colorisation de Florence Fantini crée une atmosphère adaptée au récit.

Le deuxième tome rappelle comment Léon le Grand a défié Attila.

Au Vème siècle, l’Empire romain devenu décadent se désagrège. Léon Ier négocie en 452, avec Attila, la retraite des Huns et, en 455, avec Genséric, la survie de Rome.

La scénariste France Richemond, spécialisée dans la bande dessinée historique (Le Trône d’Argile…), raconte avec un rythme soutenu sa vie au cœur des controverses religieuses et de la politique à Rome. Le dessinateur Stefano Carloni manque parfois de précision sur certains visages mais maîtrise bien les décors. La colorisation de Merli est lumineuse.

Ce second tome de la collection Un pape dans l’Histoire, s’il se révèle inférieur au premier consacré à Saint Pierre, complète bien celui-ci en dévoilant l’emprise du christianisme sur l’empire au Vème siècle.

A la fin de chaque album, un dossier de huit pages conçu par Bernard Lecomte, journaliste spécialiste de la chrétienté, replace le pape dans son contexte.

Les tomes suivants de cette nouvelle série coéditée par Glénat et la Cerf seront consacrés aux papes Urbain II, Clément V, Alexandre VI, Pie VII, Pie XII et enfin Jean-Paul II.

Kristol Séhec

Saint Pierre : Une menace pour l’Empire romain ; Léon le Grand : Défier Attila, 14,95 euros chacun. Éditions Glénat.

Illustrations : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

VOILE. JO 2024 : Objectif Paris 2024 pour Lou Berthomieu en Nacra17

Elle est grande (1,78), elle est jeune (20 ans), elle est sportive de haut niveau et elle est aussi...

Nantes : sous la marque Petit Breton, Robin Cojean crée des vélos sur-mesure

Bien connue des fans de cyclisme, la marque Petit Breton, du nom de celui qui fut le premier double...

Articles liés