Dans les pas de Richard Cœur de Lion, de la Terre Sainte à la France

A LA UNE

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

Eric Léost : « La richesse du Patrimoine breton témoigne de temps anciens radieux » [Interview]

« Glad Breizh-Le Patrimoine breton » est une nouvelle revue (deux numéros sortis à ce jour) qui se consacre,...

Alexandre Cormier-Denis : « Le Canada – et par extension le Québec – est le pays qui subit les changements ethno-démographiques les plus importants...

Alexandre Cormier-Denis,  est un chroniqueur et militant nationaliste québécois. Il est principalement connu pour avoir fondé le média alternatif Horizon Québec Actuel et la chaîne YouTube NomosTV....

Y a-t-il souverain plus légendaire que Richard Cœur de Lion ? Dans la mémoire collective, il doit se situer près du Roi Arthur, à la différence près que son héritage n’est pas seulement culturel mais bien concret, comme on peut le voir en la cathédrale de Rouen ou à l’abbaye de Fontevraud, en Anjou.

Moins Anglais que guerrier

Sa mère n’était autre qu’Aliénor d’Aquitaine, il en était proche et celle-ci lui a légué ses titres, c’est ainsi qu’il devint ainsi Roi d’Aquitaine et comte de Poitiers.

A l’époque, il n’était toutefois pas encore le roi d’Angleterre et s’opposa à son propre père, Henri II Plantagenêt, durant plusieurs années. Ce dernier avait notamment pris pour maîtresse la jeune femme qui devait épouser son fils, de quoi créer quelques tensions…

Il est finalement sacré le 6 juillet 1189. Durant son règne, qui durera près de dix ans, Richard 1er, dit Cœur de Lion en raison de son caractère et ses aptitudes au combat, aura sillonné le monde, notamment par les Croisades en Terre Sainte. Sa rivalité avec Saladin marquera l’histoire à jamais mais pas pour le comportement chevaleresque de l’anglais qui n’hésita pas à tuer des milliers de prisonniers musulmans.
Les stratagèmes politiques font aussi partie de son quotidien.

Tout roi d’Angleterre qu’il était, Richard n’aurait séjourné d’après la rumeur que quelques mois dans son pays, il ne parlait par ailleurs que très peu anglais. A l’époque, la noblesse anglaise préférait en effet le français ! Richard était même très proche de Philippe Auguste, le Roi de France.

De la capture à la naissance de mythes, de la mort à la postérité

En 1192, au retour d’une Croisade, il est fait prisonnier en Autriche. Sa captivité durera plus d’un an et demi et c’est lors de cette période que son frère Jean Sans Terre, aussi connu sous le nom de Prince Jean, tenta de prendre sa place. De là sont nées des personnages mythiques comme Robin des Bois ou Ivanhoé !

C’est en France, le 23 mars 1199 au château de Châlus-Chabrol, dans le Limousin, que Richard Cœur de Lion reçoit un coup fatal. Victime d’un tir d’arbalète, il meurt une dizaine de jours plus tard de la gangrène, après avoir ordonné à ses hommes d’épargner la vie de son bourreau, un dénommé Pierre Basile… S’il se dit que l’ordre ne fut pas respecté, certains historiens affirment que l’homme a bel et bien survécu.

Richard Ier est enterré en Anjou, à l’abbaye de Fontevraud. Il fut rejoint par sa mère Aliénor d’Aquitaine en 1204.
De nos jours, leurs corps ne sont plus là, les tombes ayant été pillées pendant la Révolution, mais leurs gisants demeurent et font partis des plus belles pièces de l’abbaye qui attire 200 000 visiteurs chaque année.

Le gisant de Richard Coeur de Lion à l’abbaye de Fontevraud (crédit photo: Breizh Info)

Des pèlerins se rendent aussi en la cathédrale de Rouen puisque c’est dans l’édifice normand que le cœur du Roi fut déposé tandis que ses entrailles restèrent sur les lieux de sa mort.

Voilà de précieuses reliques, qui, n’en doutons pas, perpétueront la longue mémoire européenne.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Covid-19, tyrannie sanitaire. Bientôt tous pucés ? [L’Agora]

3 parlementaires du Sénat ont rédigé un rapport dans le cadre de la délégation à la prospective intitulé :...

Damocles lance une pétition pour supprimer les subventions à la presse

Damocles - dont nous avions interrogé le fondateur, Samuel Lafont - lance une pétition pour supprimer les subventions à...

Articles liés

Danemark/Angleterre : deux Vikings d’une même famille réunis à Copenhague… 1 000 ans plus tard

L'un fut découvert en Angleterre, l'autre au Danemark : deux Vikings d'une même famille, après avoir été séparés un millénaire durant, sont réunis depuis...

Black Lives Matter. Les joueurs de football irlandais et anglais soumis à l’ethnomasochisme, pas les supporters hongrois [Vidéo]

Les joueurs de l'équipe d'Irlande de football, soumis au mouvement Black Lives Matter, ont tous mis le genou à terre lors d'un match amical...

Royaume-Uni. Des arrivées records de migrants en provenance de France au mois de mai [Vidéo]

À la fin de ce mois de mai 2021, les autorités du Royaume-Uni ont vu un nombre record de migrants en provenance de France...

Pays de Galles. Les travaillistes remportent 30 sièges et une majorité au Parlement gallois. Echec pour le Plaid Cymru

A l'occasion des élections du moi de mai 2021 au Royaume-Uni, concernant le Pays de Galles, les travaillistes ont remporté 30 sièges au Parlement...