Durant tout l’été, votre site d’information Breizh Info vous proposera de découvrir des jeux et sports traditionnels régionaux. Nous ne nous interdirons pas de temps à autre de traverses les frontières françaises…

Nous nous plaisons de l’autre côté des Alpes et plus précisément en Toscane. Après le Calcio Storico de Florence, nous descendons soixante-quinze kilomètres plus au sud, à Sienne, ville peu banale ayant conservé son architecture médiévale.

C’est aussi là que l’incontournable Palio se dispute deux fois par an.

Sur la Piazza del Campo, place principale de Sienne, des milliers de spectateurs se regroupent autour de la piste aménagée pour accueillir les cavaliers et leurs montures. Ils sont dix provenant de dix des dix-sept quartiers de la cité, appelés contrades. Les sept quartiers « exemptés » reviennent automatiquement à la course suivante.

Le but est d’accomplir trois tours le plus rapidement possible. La course est rapide et spectaculaire, les chutes sont fréquentes. Le vainqueur est porté en héros par tout un quartier dans une ambiance de fête extraordinaire !

Les quartiers, d’ailleurs, sont en fête bien avant les jours de courses, ils brandissent les drapeaux à leurs fenêtres, défilent dans les rues et organisent des fanfares.

En l’honneur de la Vierge

Chaque année, la première course a lieu le 2 juillet et la seconde le 16 août, lendemain de l’Assomption. A l’origine, au XVIIème siècle, seule la course du 2 juillet était organisée. La compétition avait été mise en place pour remplacer des jeux plus violents encore, notamment des combats avec des taureaux et…des courses à dos d’âne !

La dimension spirituelle n’est pas anodine, puisqu’en plus de la course du mois d’août en l’honneur de l’assomption de la Vierge Marie, le 2 juillet était autrefois la date à laquelle était fêtée la Visitation de la mère du Christ. Des bénédictions des participants et des chevaux par des prêtres ont encore lieu à chaque course et les habitants des contrades ont l’habitude de prier leur saint-patron.

La Toscane est décidément à part…le Pays Basque n’est pas en reste, comme vous pourrez le découvrir la semaine prochaine dans la suite de notre série !

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine