Durant tout l’été, votre site d’information Breizh Info vous proposera de découvrir des jeux et sports traditionnels régionaux. Nous ne nous interdirons pas de temps à autre de traverses les frontières françaises… Si vous jouez vous-même à l’une des disciplines que nous mettons à l’honneur, n’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires ! 

Après un voyage dans le Sud-Ouest pour découvrir la Course Landaise et l’initiation à la Boule de Fort du côté de Saumur, premier passage de l’autre côté des Alpes aujourd’hui pour se plonger dans le calcio storico, aussi appelé calcio florentin…

Florence, ses musées et ses églises, son fleuve et ses ponts…et son football traditionnel ultra violent !

Oubliez le football « classique » et ses manières. Ici, pas de simulation de pleurs pour un petit coup reçu ou de contestation des décisions arbitrales : dans le calcio storico, celui qui cogne le plus fort sera récompensé et honoré par son quartier.

Apparu à la Renaissance et remis au goût du jour en Toscane au cour du XXème siècle grâce à Alessandro Pavolini, qui deviendrait plus tard ministre de Benito Mussolini, il allie lutte romaine et ce qui s’apparente à un mélange de football et de rugby. Les joueurs – ils sont 27 dans chaque équipe ! – portent le ballon dans les bras et doivent inscrire le plus de buts possibles durant les 50 minutes que dure le match. En défense, plus ou moins tous les coups sont permis ! Attention cependant, lâcheté et traitrise sont interdites, c’est un sport d’hommes et il n’est donc pas possible d’attaquer un adversaire à plusieurs ni de lui donner des coups dans le dos.

L’un des facteurs ayant re-popularisé la discipline est la rivalité locale puisque le tournoi annuel principal, qui se déroule au mois de juin à Florence, fait s’affronter les différents quartiers de la ville, à l’image du Palio de Sienne sur lequel nous reviendrons dans un prochain article.

Le terrain ne pourrait trouver plus bel emplacement puisqu’il est situé sur la sublime Piazza Santa Croce, devant la façade de l’église du même nom. Notez d’ailleurs que la compétition a lieu à l’occasion de la Saint Jean-Baptiste, saint-patron de la ville.

Dans les tribunes amovibles installées pour l’occasion, l’ambiance est aussi chaude que dans la curva des ultras de la Fiorentina !

Nous nous retrouvons la semaine prochaine pour une nouvelle découverte sportive traditionnelle !

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine