La police a promis d’agir contre le trafic de drogue qui empoisonne le parc de Kermesquel et mobile les riverains, au nord de Vannes (voir notre dossier), et le fait. Deux arrestations ont eu lieu aux abords du parc ces jours-ci.

Le 12 août dernier, un Nazairien de 19 ans a été interpellé à 11h30 au parc de Kermesquel, lors d’une patrouille de police. Il a tenté de lui échapper, jetant un sac de 63 sachets de résine de cannabis (214 grammes, plus de 1500 euros à la revente), et a refusé de communiquer le code PIN de son portable. Il a obtenu un délai pour préparer sa défense et sera jugé le 6 septembre prochain en comparution immédiate. Il est incarcéré d’ici là.

Déjà connu pour recel, conduite sans permis, violences, infractions routières… mais pas stupéfiants, il demande la relaxe.

Une autre personne impliquée dans le trafic – un mineur qui assurait le réapprovisionnement des dealers avec un vélo, a été arrêté le 7 août vers 20h15 à Kercado. Il avait 53 grammes de cannabis (450 € à la revente), 4 grammes de cocaïne (240 € à la revente) et 480 € en liquide. A son domicile, 780 € de plus ont été trouvés… soit un SMIC de gagné dans la journée.

Le mineur – qui sait qu’il ne risque pas grand chose – a reconnu réapprovisionner les trafiquants. Déjà défavorablement connu de la police pour infractions liées aux stupéfiants,il était placé sous contrôle judiciaire et était interdit de circuler dans le quartier de Kercado. Depuis, il a été placé à l’établissement pénitentiaire pour mineurs à Orvault (44), près de Nantes, dans l’attente de son procès.

Pendant ce temps les riverains ont déployé ce 11 août une banderole sur la voie Express qui annonçait une « fête de la drogue » le 15 à Kermesquel. Ils maintiennent la pression pour assainir leur cadre de vie.

Louis Moulin

Crédit photo : photo d’illustration libre Pixabay par arthakanyildirim 
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine