Les urgences de l’hôpital de Dinan sont à leur tour en grève. Elles ont rejoint le mouvement national depuis la semaine dernière, avec un préavis qui court au moins jusqu’à la fin du mois. En cause comme ailleurs un manque de médecins urgentistes qui oblige à jongler avec les plannings, particulièrement en cette période de congés d’été.

Le système de santé en France traverse une crise sans précédent. Il en faut peu pour que des drames en série se produisent. Salariés de la fonction hospitalière mal considérés, sous payés, pénurie de personnel dans les services, manque de spécialités, engorgement des urgences…une réalité sur laquelle les autorités ferment les yeux. Jusqu’ici, tout va bien, jusqu’ici, tout va bien, jusqu’ici, tout va bien….

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine