Deux acteurs économiques de Bretagne s’allient pour améliorer les procédés laser haute puissance dans les domaines de l’aéronautique, du naval et de l’automobile

A LA UNE

Loi Molac : Jean-Michel Blanquer est un mauvais perdant

Il faut se méfier de ce que raconte Jean-Michel Blanquer. En paroles, il est favorable à la langue bretonne....

Covid-19. La situation s’améliore partout dans le monde, à l’exception de l’Asie de l’Ouest

Après avoir plafonné dans la semaine du 24 avril au 1er mai, les nombres hebdomadaires de contamination (-5%) et...

Irlande du Nord. 3 200 meurtres liés aux Troubles pourraient être prescrits judiciairement

Le gouvernement britannique envisage de modifier un élément de la législation de l'Accord du Vendredi Saint afin de protéger...

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Deux acteurs économiques de Bretagne viennent d’annoncer un partenariat afin d’améliorer les procédés laser haute puissance dans les domaines de l’aéronautique, du naval et de l’automobile.

Il s’agit de l’entreprise Cailabs et de l’Institut Maupertuis

L’Institut Maupertuis est un Centre de ressources technologiques (CRT) en productique et mécatronique. Il développe des process industriels novateurs puis en assure le transfert aux entreprises par des études techniques et du prototypage. Il travaille pour de grands groupes et des PME du secteur automobile, de l’aéronautique, de la construction navale… Son expertise porte sur le traitement des matériaux et la robotique industrielle : soudage laser, soudage par friction malaxage, traitement de surface par laser, fabrication additive par laser, vision 3D, génération automatique de trajectoires, RFID, IIOT… Ses études apportent une expertise neutre aux industriels, en toute confidentialité.

Fondée en 2013, Cailabs est une société française de technologies de pointe qui conçoit, fabrique et distribue des produits photoniques innovants dans les télécommunications, les transmissions en espace libre, les lasers industriels et les réseaux locaux. Leader mondial des mises en forme complexes de la lumière, ses technologies sont actuellement protégées par 19 familles de brevets. Ses composants optiques innovateurs sont utilisés dans divers secteurs et ont contribué à plusieurs records mondiaux (notamment le record relatif à la bande passante des fibres optiques atteint par l’exploitant japonais KDDI). Depuis sa création, la société a reçu 15 récompenses et prix de l’innovation et compte aujourd’hui 43 salariés.

Les deux partenaires vont collaborer pour proposer à leurs partenaires industriels la réalisation de tests process préliminaires mettant en avant les apports de la mise en forme pour un procédé donné. Pour ce faire, les solutions de mise en forme innovantes développés par Cailabs seront disponibles à l’Institut Maupertuis. En particulier le premier système de mise en forme installé permettra de répondre aux besoins d’industriels dans le domaine de la soudure. L’objectif de cette collaboration est de faire émerger des projets communs grâce à l’expertise de l’Institut Maupertuis sur les procédés et de Cailabs sur l’optique et la mise en forme.

Ces projets communs seront réalisés soit dans le cadre de projets collaboratifs, soit de manière bilatérale avec un industriel dont la demande est mature. « Nous sommes heureux de la mise en place de ce partenariat à la fois technologique et de proximité avec l’Institut Maupertuis», indique Jean-François Morizur, PDG de Cailabs. « C’est une nouvelle étape vers le déploiement des produits Cailabs qui est franchie, et en particulier de la gamme Canunda, dans le domaine des procédés industriels mettant en œuvre des lasers de puissance multi kW », poursuit-il.

« Ce partenariat nous permet de concrétiser notre nouvel axe stratégique de collaboration avec des PME bretonnes. De plus, les solutions proposées par Cailabs vont nous permettre de proposer autour du soudage laser des procédés permettant de répondre aux nouvelles exigences industrielles des différents constructeurs », explique Eric Laurensot, directeur de l’Institut Maupertuis. Pour l’Institut Maupertuis, ce partenariat va permettre d’intégrer une nouvelle technique innovante de mise en forme de faisceau laser pour améliorer la qualité et le rendement des procédés lasers de ses clients dans les domaines de l’aéronautique, du naval et de l’automobile.

Pour Cailabs, cette plateforme de démonstration permettra de tester directement les différentes typologies de mise en forme de faisceau avec des lasers kW continus du marché. « Grâce à cette plateforme, nos partenaires pourront très rapidement évaluer l’apport de la mise en forme à un procédé laser, réaliser des tests préliminaires des technologies Cailabs pour les lasers de puissance ou encore améliorer leurs procédés laser », conclut Nicolas Laurenchet, directeur commercial de Cailabs.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Avec Solidarité Grand Ouest, une collecte de dons pour créer une section handivoile à Saint-Quay-Portrieux

Grâce au dispositif de collecte de dons du Fonds de dotation Solidarité Grand Ouest et au soutien du Super...

Médias mainstream : le grand errement ! Par Nicolas Vidal

Nicolas Vidal est le patron de "Putsch", média favorisant les débats culturels et sociaux. Dans son livre "Médias, le...

Articles liés