Smartphones : ils perdent la mémoire à cause des mauvaises photos

A LA UNE

Eric Léost : « La richesse du Patrimoine breton témoigne de temps anciens radieux » [Interview]

« Glad Breizh-Le Patrimoine breton » est une nouvelle revue (deux numéros sortis à ce jour) qui se consacre,...

Alexandre Cormier-Denis : « Le Canada – et par extension le Québec – est le pays qui subit les changements ethno-démographiques les plus importants...

Alexandre Cormier-Denis,  est un chroniqueur et militant nationaliste québécois. Il est principalement connu pour avoir fondé le média alternatif Horizon Québec Actuel et la chaîne YouTube NomosTV....

4 mois de prison ferme avec mandat de dépôt pour Damien T, le gifleur de Macron. Un prisonnier politique ?

Le tribunal correctionnel de Valence a condamné jeudi Damien T, le jeune homme qui a giflé (et pas «...

Nantes : les règlements de comptes à l’arme blanche entre clandestins maghrébins se multiplient

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, quai de la Fosse, un extra-européen qui se dit âgé de...

Les deux Irlandes et la diaspora. Anne Groutel évoque ces 70 millions d’Irlandais qui vivent ailleurs dans le monde [Interview]

Anne Groutel est maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et docteur en études irlandaises. Chercheuse, elle est...

Garder des mauvaises photos sur nos smartphones occasionnerait en moyenne une perte de 24 % de mémoire sur l’appareil. Il va falloir commencer à faire le tri !

Smartphones : mauvaises photos pour mauvaise mémoire

Les Français perdent 24 % de mémoire à cause des mauvaises photos sur leurs smartphones. C’est ce que révèle une nouvelle étude publiée le 3 octobre et réalisée par Avast, spécialiste des produits de sécurité numérique. Nous apprenons ainsi qu’une personne possède en moyenne 952 photos sur ses appareils à tout moment, et que 22 % d’entre elles sont de mauvaise qualité, floues, sombres ou en double.

Par ailleurs, l’étude montre qu’en moyenne, 292 images sont stockées par WhatsApp et que 86 captures d’écran sont enregistrées par les utilisateurs. Là encore, il suffirait de supprimer ces photos pour libérer au moins un cinquième (20 %) de l’espace de stockage d’un smartphone. Ce qui permettrait d’améliorer la qualité d’utilisation de l’appareil.

smartphones

Qui sont les mauvais stockeurs de photos ?

Toutefois, selon les profils, le stockage de mauvaises photos diffère. Par exemple, l’étude révèle que les 18-24 ans sauvegardent en fait la plus petite quantité de photos sur leurs appareils. Un constat qui pourrait possiblement s’expliquer par la popularité croissante du contenu photo en quasi temps réel. Ce qui est le cas avec Snapchat et les stories Instagram, lesquelles disparaissent après 24 heures. En revanche, ce sont les 25-44 ans qui possèdent le plus grand nombre de photos sur leurs appareils, avec plus de 1 000 photos stockées sur leur disque dur.

Parmi cette tranche d’âge, certains parents auraient ainsi du mal à supprimer les photos de leurs enfants qui ne sont pas parfaites. Ou, plus prosaïquement, ne prendraient pas toujours le temps de faire le ménage nécessaire.

Enfin, l’enquête révèle aussi que les femmes prennent 24 % de photos en plus que les hommes, avec en moyenne 200 photos de plus sauvegardées sur leur appareil, et 1 053 photos au total dans leur galerie photo, contre 851 en moyenne pour les hommes.

Japonais et Anglais : champions du gaspillage de mémoire

Les Français sont loin d’être les seuls à avoir ces mauvaises habitudes. Sur les 45 pays balayés par l’étude, c’est au Japon que le gaspillage de mémoire est le plus important avec près d’un tiers (31 %) de l’espace de stockage des utilisateurs de smartphones perdu à cause des clichés sombres, flous ou en double. Devant la Corée du Sud (30 %).

En Europe, les Slovaques (26 %) et les Britanniques (24 %) ne font guère mieux que nous avec un quart de leur espace disque dur encombré par leurs mauvaises photos.

Un manque de mémoire sur un téléphone peut vraiment avoir un impact sur sa rapidité d’utilisation. En prenant l’habitude de supprimer régulièrement les mauvaises photos, il est alors facile et rapide de maintenir pour l’appareil de bonnes performances. Encore faut-il savoir se séparer de certains clichés…

Méthodologie de l’étude :
Les données présentées dans ce document sont des données anonymes analysées auprès de 6 millions d’utilisateurs d’Avast Cleanup sur Android et Mac. Les données ont été recueillies sur une période de six mois, de décembre 2018 à juin 2019.

Crédit photos : Pixabay (Pixabay License/Olga1205)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Le Raptor Dissident sur TV LIbertés : « Je n’accepte pas la domestication »

Vidéaste, star de YouTube et des réseaux sociaux où il dépasse largement le million d'abonnés, Ismaïl Ouslimani, alias Le...

Euro 2021. Les buts de Turquie-Italie, Belgique-Russie, Finlande-Danermark et Pays de Galles-Suisse

Retrouvez ci-dessous les résumés des rencontres Turquie-Italie, Belgique-Russie, Finlande-Danermark et Pays de Galles-Suisse comptant pour l'Euro 2021. A noter...

Articles liés

Réseaux sociaux. Facebook perd du terrain par rapport à Instagram ou Tik-Tok

A l'occasion de la « 10ème Journée Mondiale sans Facebook » (ils ne savent plus quoi inventer), ce 28 février, Semrush s'est intéressé à...

Histoire et tourisme de mémoire autour de la Guerre 14-18 : l’inventaire et les enjeux

Répartis le long des 750 km de front, de la Mer du Nord à la frontière suisse, les nombreux sites et mémoriaux de la...

Ulster. Il avait photographié pour l’Histoire la bataille du Bogside à Derry. Clive Limpkin est décédé

L'ancien photographe du Daily Mail Clive Limpkin – connu notamment en raison de ses photos et de ses reportages sur les Troubles en Irlande...

Irlande du Nord : Des photos qui ont marqué l’histoire

Le conflit nord-irlandais, vu à travers l'oeil aiguisé de dix photographes qui ont couvert cette guerre et dont les photos ont fait le tour...